Dukla

Le nom des clubs

TOPONYMIE – Pourquoi Arsenal s’appelle-t-il Arsenal ? Que signifie Crystal Palace ou Juventus ? Dans le nom des clubs de foot se révèlent quelque fois de belles anecdotes.

(Article mis à jour le 9 janvier 2020)

La plupart des clubs de football adoptent comme nom celui de leur ville, auxquels ils ont ajouté un préfixe : Football Club (FC), Racing Club (RC), Atletic Club (AC), Sporting Club (SC) ou encore Olympique, en hommage au Baron de Coubertin. Mais de nombreux dirigeants se sont montrés plus inspirés quand il a fallu baptiser le club qu’ils venaient de créer. Une multitude de mots provenant de plusieurs langues sont ainsi entrés dans le langage des footeux, sans que ceux-ci ne s’interrogent toujours sur leur origine ou leur signification.

L’influence anglaise

Les Anglais ayant exporté le football un peu partout dans le monde, et l’Anglais étant réputée une langue très chic, les clubs nés à la fin du XIXème siècle ont souvent adopté un nom à consonance britannique. A Saint-Ouen, Jules Rimet et ses amis baptisent leur club le Red Star. A Anvers, le club garde le nom anglais de la ville, Antwerp. En Suisse, Berne a appelé son club les Young Boys et Zürich les Grashoppers (« Sauterelles »). En Amérique du Sud, on baptise ses clubs Corinthians (Sao Paulo) ou River Plate (Buenos Aires).

Clubs de quartiers

Les grandes villes du monde comptent souvent plusieurs clubs de haut niveau, et ces clubs portent souvent le nom d’un quartier où ils ont été créé et où (plus rarement) est construit leur stade. C’est le cas dans les capitales tentaculaires comme Buenos Aires, Montevideo, mais aussi à Londres où les clubs on pour nom Chelsea, Millwall, Fulham, Tottenham, West Ham, etc

D’autres quartiers du monde sont devenus célèbres grâce à leur équipe de football : Anderlecht (Bruxelles), Aston Villa (Birmingham), Benfica (Lisbonne), Boavista (Porto), Botafogo (Rio de Janeiro), Chievo (Vérone), Everton (Liverpool), Feyenoord (Rotterdam), Flamengo (Rio de Janeiro), Peñarol (Montevideo), Rosenborg (Trondheim), Servette (Genève), Saint-Germain-en-Laye (Paris).

Clubs de régions

D’autres clubs ont préféré adopter le nom de leur région : La Lazio, le Bayern, Twente, ou encore les Girondins de Bordeaux ou le club d’Alania Wladikawkas, Alania étant le nom de l’Ossétie dans le dialecte géorgien .

On peut aussi choisir un nom communautaire comme Celtic (Glasgow) ou Celta (Vigo) ou encore Lusitanos (Saint-Maur). Au Chili, à Santiago, le FC Palestino à été fondé en 1929 par des immigrés palestiniens alors que l’Unión Española est l’oeuvre de la communauté espagnole.

Dans les années 1980-90, en France, le nom de la région ou du département s’est fréquemment ajouté au nom du club, et ce pour des raisons purement économiques, les Conseils Généraux acceptant de subventionner leurs clubs phares en échange d’un droit de cité. Les noms de Montpellier-Hérault, FC Nantes-Atlantique, CS Sedan-Ardennes ou ES Troyes-Aube-Champagne (ESTAC) sont des exemples de cette spécificité bien française.

Personnages historiques, mythologiques et religieux

Les personnages historiques sont également très prisés pour baptiser un club : Willem II (Pays-Bas), Vasco de Gama (Brésil), Vélez Sarsfield (Argentine). On peut également citer les noms de Spartacus, Harry Hotspur, Valery Chkalov, Jorge Wilstermann, Alexei Stakhanov, Simon Bolivar, Hristo Botev, Vasil Levski, Milos Obilic, de grandes figures (souvent associées au nationalisme) qui ont inspiré le nom de grands clubs un peu partout dans le monde.

La mythologie et la religion sont également une grande source d’inspiration, avec Ajax (Amsterdam), Atalanta (Bergame), Apollon (Limassol), Fortuna (Düsseldorf, Sittard), Aris (Salonique) ou Hércules (Alicante).

Plus globalement, la Grèce antique et ses valeurs démocratiques, philosophiques, olympiques, se retrouve dans les noms de Hellas (Vérone), du Sparta (Prague, Rotterdam) ou des Corinthians (Londres, Sao Paulo).

Noms commerciaux

De nombreuses équipes ayant été créés au sein d’entreprises à la fin du XIXe siècle, beaucoup ont gardé leur nom comme Arsenal, Bayer, Carl Zeiss, voire même le PSV Eindhoven, le P étant l’initiale de la marque Philips.

Par la suite, d’autres marques sont venus dassocier à des clubs au point de les débaptiser,comme la firme Matra avec le Racing Club de Paris dans les années 1980 ou plus tard la marque Red Bull.

Arsenal Station

Club par club

AJAX (Amsterdam) était un personnage mythologique héros de la guerre de Troie.

ALANIA (Wladikawkas) est le nom de l’Ossétie dans le dialecte de la Géorgie.

ALEXANDRA (Crewe) fait référence à la Reine d’Angleterre entre 1901 et 1910 . Voir notre article sur les personnages historiques .

ANDERLECHT est le nom d’une commune de Bruxelles.

ANTWERP est le nom anglais de la ville d’Anvers où des Anglais créèrent en 1880 le tout premier club de football de Belgique. Inscrit sous le matricule 1, le Royal Antwerp FC a toujours conservé ce nom à l’anglaise.

APOLLON (Limassol, Kalamaria) ou Appolo, est dans la mythologie grecque le dieu du soleil, de la lumière, de la musique et de la poésie.

ARIS (Salonique) ou Ares est dans la mythologie grecque le dieu de la Guerre.

ARMANIA (Bielefield) tient son nom du guerrier Arminius ou Hermann qui dirigea les Germains vers la victoire contre les Romains.

ARSENAL est un club qui a été créé en 1886 par les employés de l’usine d’armement du gouvernement britannique, la Woolwish Arsenal. L’usine se situait alors dans le sud de Londres, au bord de la Tamise. Le club déménagera dans le nord de Londres mais conservera son nom.

ASTON VILLA est l’association de noms de deux quartiers de Birmingham.

ATALANTA (Bergame) est une héroine de la mythologie gréco-romaine, connue pour sa pointe de vitesse exceptionnelle.

AUSTRIA (Vienne, Salzbourg) signifie Autriche en latin. Normal que le nom soit donc porté par des clubs autrichiens.

BANÍK (Ostrava) est un terme slovaque qui se rapporte à tout ce qui concerne la mine et les mineurs. La ville d’Ostrava se trouve dans le bassin minier. En Pologne, on trouve l’équivalent avec le mot Górnik.

BAYER (Leverkusen, Uerdingen) est le nom d’une très grande société pharmaceutique (fort controversée d’ailleurs) installée à Leverkusen. Ce sont ses employés qui ont créé le club en 1904 et qui ont adopté le nom de l’entreprise. Celle-ci a également financé le club de Uerdingen situé à une cinquantaine de kilomètres de Leverkusen.

BAYERN (Munich) signifie Bavière en allemand. C’est la région dans laquelle se trouve la ville de Munich.

BENFICA (Lisbonne) est le nom d’un quartier de Lisbonne

BEŞIKTAŞ est une des municipalités d’Istanbul. Elle est située sur la rive occidentale du Bosphore.

BOAVISTA (Porto) est le nom d’une longue avenue de la ville de Porto.

BOHEMIANS (Prague) est le nom des habitants de la Bohême, la région ou se trouve Prague, actuelle capitale de la République Tchèque. L’AFK Vršovice fondé en 1905 avait été renommé par ce surnom lors d’une tournée en Australie en 1927.

BOLIVAR (La Paz) fait référence à Simon Bolivar, libérateur de la Bolivie.

BORUSSIA (Dortmund, Mönchengladbach) signifie Prusse en latin. Dans le cas de Dortmund, ce fut également le nom d’une ancienne brasserie, qui inspira les créateurs du club.

BOTAFOGO est le nom d’un quartier de Rio de Janeiro.

BOTEV (Plovdiv) est un poète bulgare prénommé Hristo mort au combat face aux troupes turques en juin 1876. Un personnage historique.

CARL ZEISS (Iéna) est une entreprise fabriquant des microscopes et des objectifs photographiques fondé en 1846 à Iéna par le dénommé Carl Zeiss. Le club du FC Carl Zeiss Iéna est fondé en 1903 par les employés de l’entreprise.

CELTIC est le nom choisi par le club des quartiers East End de Glasgow principalement occupé par des immigrés irlandais. Le nom souligne le lien entre les régions celtiques.

CELTA (Vigo) est le nom choisi par le club de Vigo pour rappeler que la Galice cherche à se rapprocher de la culture et des régions celtes.

CHAMOIS n’est pas un surnom mais bien le nom officiel du club de Niort. Avant d’être la capitale mondiale des assurances, le chef-lieu des Deux-Sèvres était réputé pour sa chamoiserie, industrie de traitement de la peau de chamois. En 1925, Charles Boinot, président des Chamoiseries de Niort, crée le club de football local qu’il baptise tout naturellement les Chamois Niortais.

CHELSEA est le nom d’un quartier chic et cosmopolite de Londres.

CHIEVO est le nom d’un quartier populaire de Vérone.

CHORNOMORETS (Odessa) signifie les Hommes de la Mer Noire en ukrainien. Odessa est une ville d’Ukraine au bord de la Mer Noire.

COLO-COLO (Santiago du Chili) rend hommage à un chef indien qui résista longtemps aux Espagnols.

COLON (Santa Fe) rend hommage à Christophe Colomb, ce navigateur génois qui en 1492 entreprit de rejoindre les Indes par l’Ouest et qui découvrit un continent inconnu.

CORINTHIANS (les Corinthiens en français) se rapporte à la ville grecque de Corinthe, une des plus importantes cités de la Grèce antique. Un nom porteur de valeurs qu’a adopté le mythique club londonien Corinthians FC (1882-1939) imité par un grand nombre de clubs brésiliens, dont le SC Corinthians São Paulo fondé en 1910 par les employés anglais du chemin de fer.

COSMOS (New York) a été choisi pour bien marquer la différence avec le base-ball et l’équipe des New York Mets. Ainsi face à Mets pour Metropolitain, les footeux choisirent Cosmos pour Cosmopolitain.

CRYSTAL PALACE, à Londres, a adopté ce superbe nom en hommage au palais de verre de Hyde Park qui fut la grande attraction de l’Exposition Universelle de Londres en 1851. Cet édifice fut malheureusement détruit par un incendie en 1936.

C.S.K.A. (Sofia, Moscou) est le sigle qui désigne les clubs des Pays de l’Est émanant de l’armée.

Dukla Prague

DUKLA est le nom d’une colline en Pologne, près de la frontière tchèque. A l’automne 1944 les forces alliées russes, polonaises et tchécoslovaques y ont combattu les troupes allemandes. Bien qu’ils aient conquis le col, ils déplorèrent de nombreuses pertes humaines. Le club de l’armée tchécoslovaque a voulu rendre hommage à ce fait de guerre.

DYNAMO est le nom des clubs des Pays de l’Est émanant du ministère de l’Intérieur : Dynamo Moscou, Dynamo Kiev, Dynamo Minsk , Dynamo Berlin, Dynamo Dresde, Dinamo Bucarest, Dinamo Zagreb…

EINTRACHT en allemand signifie « entente« , un mot souvent utilisé quand deux clubs s’associent provisoirement pour monter une équipe. Le club de Francfort a été créé en 1899 d’une fusion entre le Frankfurter FC Viktoria et Frankfurter FC Kickers. C’est aussi le cas pour ceux de Brunswick et de quelques autres clubs d’Allemagne.

ETOILE ROUGE (ou CRVENA ZVEZDA en Serbe) a été choisi parmi de nombreux autres choix pour le club né en 1945 des cendres du SK Jugoslavija qui portait lui-même une étoile rouge sur le maillot.

EVERTON est le nom d’un quartier de Liverpool.

FENERBAHCE est le nom d’un quartier d’Istanbul.

FEYENOORD est le nom d’un quartier de Rotterdam.

FLAMENGO est le nom d’un quartier de Rio de Janeiro.

FORTUNA (Düsseldorf, Sittard) est un hommage à Fortune est une déesse romaine symbole de la chance et de l’abondance.

FULHAM est le nom d’un quartier de Londres.

GALATASARAY est le club de foot créé en 1905 au sein du lycée de Galatasaray, le plus prestigieux des lycées de Turquie, qui lui-même tient son nom du quartier de Galata, devenu Karaköy.

GAZELEC (Ajaccio) signifie Gaz et électricité, un nom porté par les clubs corporatifs d’EDF-GDF, notamment celui d’Ajaccio qui, devenu professionnel, conserva le nom.

GIL VICENTE est le nom d’un auteur de théâtre portugais (1465-1537) à qui le club de Barcelos a voulu rendre hommae à sa création en 1924.

GIRONDINS (Bordeaux) se rapporte à tout ce qui vient de Gironde, le département où se trouve Bordeaux.

GÓRNIK (Zabrze) est un terme polonais qui se rapporte à tout ce qui concerne la mine et les mineurs. La ville de Zabrze se trouve dans le bassin minier. Dans la langue slovaque, on trouve l’équivalent avec le mot Baník.

GRASHOPPERS (Zürich) signifie Sauterelles en anglais. Un nom choisi en 1886 par le club de Zürich pour des raisons… qui restent inconnues. Peut-être en référence à un éphémère club écossais, le Grasshoppers F.C. (1875-1901), basé à Bonnybridge, un petit village du Stirlingshire.

HAJDUK (Split, Kula) provient du terme haidud ou haydut ou encore haïdouk qui désignaient les brigands, les rebelles, les hors-la-loi ou encore les mercenaires dans les Balkans sous domination ottomane.

HEARTS OF MIDLOTHIAN tient son nom d’une ancienne prison au coeur d’Edimbourg qui fut démolie en 1817 et dont il ne reste qu’un coeur en faience sur les pavés de la ville. Ou plutôt du titre du roman inspiré de la prison que Sir Walter Scott publia en 1818. Ou plutôt du club de danse du Heart of Midlothian Quadrille Assembly, qui doit son nom au roman, où se retrouvaient quelques jeunes gens qui fondèrent le club de foot en 1874, le premier de la capitale écossaise.

HELLAS signifie Grèce en Grec. Le club de Vérone a adopté ce nom pour rendre hommage aux valeurs de la Grèce antique.

HÉRCULES (Alicante) fait référence à la mythologie grecque et au demi-dieu Héraclès ou Hercule, l’homme des douze travaux.

HERTHA est le nom d’un bateau à vapeur que visita Fritz Lindner, créateur du club de Berlin qui héritera du nom. La cheminée du navire était peinte en bleu et blanc, couleurs qui deviendront celles du maillot des joueurs.

INDEPENDIENTE signifie indépendant. A Buenos Aires, un magasin anglais refusait de faire jouer ses employés argentins dans l’équipe de l’entreprise, réservée aux seuls sujets britanniques. Les exclus décidèrent alors de fonder leur propre équipe.

INTER, contraction de Internazionale, indique que le club accueille des joueurs de toutes nationalités. En 1908, l’Inter Milan fut créé par les démissionnaires du Milan Cricket Club (futur AC Milan), lequel avait décidé de ne recruter que des joueurs italiens. Le terme a été repris par le nombreux clubs, notamment l’Internacional Porto Alegre (Brésil) et l’Inter Bratislava (Slovaquie).

IRAKLIS (Salonique) fait référence à la mythologie grecque et au demi-dieu Héraclès ou Hercule, l’homme des douze travaux.

JAZZ (Pori) fait référence à un festival de jazz qu’organise la ville de Pori, dans le sud-est de la Finlande.

JUVENTUS est un mot latin signifiant Jeunesse, ce qui entre en contradiction avec le surnom généralement employé pour le club de Turin, la Vecchia Signora (la Vieille Dame).

LAZIO (latium en latin) est la région dans laquelle se trouve la ville de Rome.

LECH, le nom du club polonais de Poznań, fait référence à la mythologie slave et aux trois frères qui fondèrent trois peuples slaves, Lech, Czech et Rus. Le premier nommé est donc le fondateur de la Pologne

LEGIA signifie Légion en Polonais. L’équipe a été fondé en 1916 en pleine guerre par les membres de la légion polonaise.

LEVSKI (Sofia) est un révolutionnaire bulgare prénommé Vasil (1837-1873) qui a lutté contre l’invasion turque.

LOKOMOTIV désigne les clubs des Pays de l’Est émanant du ministère des transports : Lokomotiv Moscou, Lokomotiv Sofia, Lokomotiv Plovdiv, Lokomotiv Leipzig…

MALHERBE (Caen) est un poète natif de Caen (1555-1628) dont le nom est repris par le plus ancien des lycées de la ville normande. Puis par le club de foot.

MILLWALL est le nom d’un quartier de Londres.

NACIONAL, dans le sens de nationaliste, est le nom d’un club de Montevideo, fondé par et pour des uruguayens pour s’opposer aux nombreux clubs anglais de la capitale uruguayenne, parmi lesquel le CURCC de Penarol.

NEWELL (Rosario) prénommé Isaac était un professeur d’Anglais d’un lycée de Rosario où a été créé le club des Newell’s Old Boys.

OBILIC (Belgrade) est le nom d’un guerrier médiéval légendaire héros de la résistance serbe face à l’invasion ottomane en 1389.

OLYMPIAKOS (Le Pirée) fait référérence à la cité d’Olympie et aux Jeux de l’Antiquité. De nombreux clubs utilisent le terme « Olympique » comme en France (Marseille, Lyon, Lille, Paris…) pour se rapprocher du Baron de Coubertin. Le Club Olimpia d’Asuncion au Paraguay fait également référence à Olympie.

PANATHINAIKOS (Athènes) se traduit Panathénaïque, un terme qui désigne tout ce qui est relatif aux Panathénées, ces festivités de la ville d’Athènes qui dans l’antiquité rassemblait toute la population, y compris les métèques et les esclaves, notamment autour d’épreuves physiques comparables aux Jeux Olympiques ou panhelléniques.

PARTIZAN est à sa création en 1945 le club de l’armée yougoslave et doit son nom aux Partisans, un groupe de résistants communistes dirigés par Tito qui s’est battu contre le fascisme durant la seconde guerre mondiale.

PEÑAROL est le nom d’un quartier de Montevideo.

PORT VALE est le nom d’un pub à Stoke-on-Trent où se réunissaient les créateurs du club qui deviendra Port Vale FC.

RANGERS (Glasgow) est un nom qui s’inspire de celui d’un club anglais de rugby que Moses McNeil, un des membres fondateurs du club en 1872, avait lu dans un ouvrage.

RAPID est le nom choisi en 1899 par les fondateurs du club de Vienne, lesquels ont repris le nom d’un club de Berlin (devenu aujourd’hui le SV Nord Wedding 1893). Ils seront imités par les dirigeants du CFR Bucarest quand ceux-ci changèrent le nom de leur club en 1937.

REAL ou ROYAL indique que le club a pu être anobli par la monarchie en place, mais ce n’est pas toujours le cas. Le FC Madrid a bien été honoré par Alfonse XIII pour devenir Real en 1920, mais quid du Real Saragosse ou de la Real Sociedad ? On trouve aussi beaucoup de clubs belges qui ont adopté le terme Royal, comme Anderlecht, Antwerp ou Seraing. En Bolivie, le club du Real Potosí a choisi ce nom en hommage au club madrilène.

RED STAR est le nom donné par Jules Rimet au club qu’il crée en 1897 dans le septième arrondissement parisien et qui s’installera plus tard à Saint-Ouen. Un nom à l’anglaise qui aurait été suggéré par Miss Jenny, la gouvernante anglaise qui travaillait chez Rimet, et qui lorsqu’elle rentrait chez elle empruntait un navire de la compagnie Red Star Line pour traverser la manche.

RED BULL est la marque d’une boisson énergisante fabriquée à l’origine à Salzbourg en Autriche. La marque a investi de nombreux clubs de foot qu’elle a rebaptisé de son nom parmi lesquel l’Austria Salzbourg (Autriche), les New York Metrostars (Etats Unis) et le CA Bragantino (Brésil). Elle a également créé des clubs à Sogakope (Ghana) et à Leipzig (Allemagne).

RIVER PLATE est un nom qui apparut sur des caisses d’outils qui venaient d’être débarquées sur le quai du port de Buenos Aires. Fasciné par l’inscription, Pedro Martinez, qui était en train de monter un club dans la capitale argentine décida de lui donner ce nom.

ROSENBORG est le nom d’un quartier de Trondheim (Norvège)

ROTOR, en russe comme en français, désigne une pièce rotative sur un moteur. Le club de Volgograd, fondé en 1929 dans une usine de construction de tracteurs, a adopté ce nom en 1975 après s’être successivement fait connaitre sous les noms de Traktorostroïtel (1929-1935), Dzerjinets-STZ (1936), Traktor (1937-1947), Torpedo (1948-1957), Traktor (1958-1969), Stal (1970-1971) et Barrikady (1972-1974).

SAINT-GERMAIN ou plus précisément Saint-Germain-en-Laye est le nom d’une commune proche de Paris où le PSG a son siège et son camp d’entrainement.

SAINT-MIRREN est le saint patron de la ville de Paisley, en Ecosse, où évolue le club du même nom.

SAINT-PATRICK est le saint patron de l’Irlande dont le nom est opportunémaent repris par un club de Dublin, le Saint Patrick Athletic fondé huit ans après la proclamation de l’indépendance de l’Irlande.

SCHALKE est le nom d’un quartier de Gelsenkirchen où le club a été créé en 1904.

SERVETTE est le nom d’un quartier populaire de Genève.

SLAVIA (Prague) était un groupe d’étudiants qui organisait des soirées littéraires dans les cafés de Prague. Supprimé par le pouvoir en raison de son activité politique, le nom est pérénisé par les clubs de sport créés par la suite par les membres du groupe. Lire notre article « Les cousus de Prague« .

SPARTA (Prague, Rotterdam) fait référence à Sparte, l’une des cités les plus puissantes de la Grèce antique, dont les habitants étaient réputés physiquement puissants et durs au mal. Plusieurs clubs ont repris cette image dans leur patronyme, parmi lesquels le Sparta Prague, le Sparta Rotterdam, et le club maltais du Hamrun Spartans FC.

SPARTAK (Moscou) est le nom russe de Spartacus, le gladiateur romain qui mena la révolte des esclaves.

STANDARD (Liège) est un nom choisi par les créateurs du club liégois fondé en 1898 en hommage au Standard Athletic Club, un club de Britanniques installés à Paris, pionnier du foot en France et vainqueur du tout premier championnat en 1894.

TEKSTILCHTCHIK veut dire « travailleur du textile » en russe. Le club de Kamychine, qui a connu une brève période professionnelle dans les années 1990 a été fondé en 1958 au sein de l’usine de textile de la ville.

TORPEDO (Moscou) provient du modèle d’automobile en vogue dans les années 1920. Le club de Moscou, fondé en 1924 par le syndicat des métallurgistes soviétique qui lui donnèrent le nom de Proletarskaïa Kouznitsa (« Les Forges prolétaires« ), est investi en 1930 par la compagnie automobile AMO (future ZIL). Le club adopte le nom de Torpedo en 1936. Quelques autres clubs de l’ex-Union Soviétique ont adopté le nom de Torpedo, notamment à Minsk, (Biélorussie), Jodzina (Biélorussie), Moguilev, (Biélorussie), Koutaïssi (Géorgie), Riga (Lettonie) et Zaporijia (Ukraine).

TOTTENHAM est le nom d’un quartier populaire du nord de Londres.

TWENTE est une région de l’est des Pays Bas, qui a donné son nom au club de la ville d’Enschede.

VALUR (Reykjavik) en islandais désigne le faucon gerfaut, un rapace des régions nordiques, dont un specimen survola le stade quand les créateurs du club lui cherchaient un nom. L’oiseau figure toujours sur le blason du club.

VELEZ SARSFIELD est le nom d’un homme politique prénommé Dalmacio qui écrivit notamment la Constitution argentine et le premier code civil argentin.

WANDERERS (Wolverhampton, Bolton) signifie Vagabond. Ce nom a été adopté d’abord par un club de Londres, premier vainqueur de la FA Cup en 1872, puis par une multitude de clubs parmi lesquels Bolton (1874) et Wolverhampton (1877).

WEDNESDAY (Sheffield) signifie mercredi en anglais. Les fondateurs du club avaient l’habitude de se retrouver pour jouer au foot le mercredi.

WEST HAM est le nom d’un quartier de l’est de Londres.

WILLEM II est le nom hollandais de Guillaume II prince d’Orange qui devint roi de Hollande en 1840 et mourut en 1849 à Tillburg, siège du club de foot qui porte désormais son nom.

XAMAX (Neuchâtel) provient du surnom d’un des joueurs présents à la création du club, l’international Max Abegglen, que ses amis surnommaient Xam ou… Xamax.

YOUNG BOYS (Berne) a été choisi en 1898 en opposition à un autre club déjà présent à Berne, les Old Boys de Berne, fondé quatre ans plus tôt.

Max Abegglen

(1) Merci à @BlasSamedi pour nous avoir éclairé sur certains points concernant notamment le football argentin.