Hmabourg SV - Bayern Munich 1982

Couleurs d’Allemagne

COULEURS – Les clubs de la Bundesliga portent des couleurs de maillots qui racontent une partie de leur histoire ou celle de la ville qu’ils représentent.

Le Bayern Munich a beau porter le nom de sa région (Bayern signifiant Bavière), il n’en porte plus les couleurs. Il avait pourtant bien adopté le blanc et le bleu bavarois à sa création en 1900 mais il opta dès 1906 pour ses couleurs actuelles, le rouge et blanc, lorsqu’il fusionna avec le Münchener SC. Les couleurs de la Bavière restent présentes sur l’écusson du club, et du bleu apparait épisodement sur le maillot ou le short du Bayern.

Le 1.FC Kaiserlautern, fondé en 1900, évolue en rouge et blanc car ce sont les couleurs de la ville de Caseloutre (le nom français de Kaiserlautern, très peu utilisé). C’est également le cas du Fortuna Düsseldorf, fondé en 1895, de Kickers Offenbach (1901), du SC Fribourg (1904), du FSV Mayence (1905), du 1.FC Köln (1948), de l’Union Berlin (1966) et de bien d’autres. Le rouge et le blanc, l’un dominant l’autre selon les époques, en faisant parfois bon ménage disposés en bandes verticales, est donc très répandu en Bundesliga, souvent parce qu’il s’agit des couleurs de la cité où évolue le club.

Il y a des clubs qui choisissent de porter le blanc et le rouge alors même que leur ville d’accueil a adopté des couleurs plus originales. C’est le cas du VfB Stuttgart, club fondé en 1893 qui choisit le banal rouge et blanc plutôt que le noir et jaune de la ville du Bade-Wurtemberg. Le maillot de Stuttgart se distingue par la bande horizontale rouge qui coupe le torse des joueurs. L’écusson du club se retrouve au milieu surmonté du nom du sponsor.

Red Bull Salzbourg

Fondé en 2009, le tout jeune RB Leipzig a été contraint d’adopter lui aussi le blanc et la rouge. Non pas que la ville d’ex-Allemagne de l’Est qui l’accueille porte ces couleurs (qui sont plutôt le jaune du Lokomotiv), mais ce sont celles de son sponsor, une célèbre boisson énergétique venue d’Autriche dont il porte les initiales.

Le rouge et le blanc sont également les couleurs de la ville de Francfort-sur-le-Main, mais l’Eintracht Francfort y associe plutôt le noir au rouge. En fait, le club est né en 1899 d’une fusion entre le Frankfurter FC Viktoria et Frankfurter FC Kickers, le premier jouant en rouge et blanc (couleurs de la ville) et l’autre en blanc et noir (couleurs de la Prusse).

Le Bayer Leverkusen joue en rouge et noir. Ce sont les couleurs de la ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie mais pas du tout celles du groupe pharmaceutique qui soutient le club depuis l’origine.

On l’a vu en rouge quand il emporta la Coupe des Clubs Champions en 1983. On a vu en blanc sur les épaules de Horst Hrubesch, en bleu sur celles de Franz Beckenbauer et même en rose sur celles de Kevin Keegan… La couleur officielle du Hambourg SV est le bleu, comme le confirme son écusson, un diamant noir et blanc sur fond bleu, que l’on rapproche souvent au signal maritime indiquant qu’un bateau va partir (le Blue Peter Flag Signal). Curieusement, le HSV joue le plus souvent en maillot blanc short rouge, une tenue qui le distingue peu de ses adversaires mais dont les couleurs sont celles celles de la ville.

Le Hertha Berlin, fondé en 1892, porte le nom d’un bateau à vapeur dont la cheminée était de couleur bleue et blanche, d’où les rayures verticales de même couleurs sur le maillot. L’Union Berlin quand à lui, fondé en 1966, évolue en rouge et blanc, couleurs de la capitale allemande.

Le bleu et le blanc sont la deuxième association de couleurs la plus répandue de la Bundesliga. Outre le Hertha Berlin, ce sont aussi des couleurs portées par Schalke 04, Hoffenheim, Bochum, Darmstadt et quelques autres.

Borussia Dortmund

Les couleurs jaune et noir du Borussia Dortmund évoquent la bière et le charbon. Enfin presque. Si le club de Trémoigne a choisi le nom d’une ancienne brasserie à sa création en 1909, il porte les premières années les couleurs de l’église de la Dreifaltigkeit, maillot rayé bleu et blanc barré d’une diagonale rouge.Le club adopte le jaune en 1913 suite à une fusion avec le club du Britannia, qui portait ces couleurs.

Le club de Mönchengladbach a adopté en 1920 le nom de Borussia, qui signifie Prusse en latin. Le noir et blanc, couleurs de la Prusse (que porte d’ailleurs l’équipe nationale d’Allemagne) sont donc les couleurs officielles du club auxquelles l’équipe associe souvent du vert.

Le VFL Wolfsburg, fondé en 1945, aurait pu porter les couleurs de la marque Wolkswagen, puisqu’il représente une ville spécifiquement fondée pour la construction des voitures du peuple. Mais l’équipe joue en vert, l’histoire rapportant que le premier entraîneur du club n’avait trouvé que des chandails verts pour disputer le premier match. Les shorts quand à eux avaient été conçu à partir de draps blancs.

Le FC Augsbourg, fondé en 1907, associe également les couleurs de sa ville, le blanc, le vert et le rouge. Le rouge et le blanc proviennent de la bannière de l’évêque d’Augsbourg et du blason du duché de Souabe. Le vert est la couleur de noix de cèdre, symbole de la colonie romaine d’ Augusta Vindelicorum, sur laquelle sera construite la ville de Augsbourg.

A propos de l’Allemagne et des maillots