Le maillot vert de France


MAILLOT – Rarement une marque n’a autant été identifiée à une équipe de foot et à une époque. Manufrance, c’est Saint-Etienne, c’est le maillot vert, c’est le Coq Sportif. C’est le foot des seventies.

L’AS Saint-Étienne a longtemps été le plus grand club du football français. Durant leur période de gloire, qui s’étend des années 1960 au début des années 1980, les joueurs stéphanois sont célébrés sous le surnom de “Les Verts“. Le club a en effet opté pour une couleur un peu moins courante que le blanc, le rouge ou le bleu, ce qui le distingue de bon nombre de ses adversaires.

L’épicerie verte et la manufacture des armes

Le vert avait été choisi dès la création du club en 1919, par Geoffroy Guichard, le patron d’une épicerie prospère dont l’enseigne était en vert. L’homme qui donnera son nom au stade qu’il fera construire au début des années trente, avait ouvert son épicerie en 1892 à l’emplacement même d’un ancien casino et lui avait donc donné le nom de… Casino. Il avait voulu également donner au club qu’il venait de créer le nom de AS Casino de Saint-Étienne, mais celui-ci deviendra très vite l’AS Saint-Étienne, et même l’ASSE.

Dans les années 1970, l’ASSE comme l’ensemble des clubs français, adopte la publicité sur son maillot. En 1973 apparait ainsi le premier sponsor des Verts, Manufrance. Il s’agit d’une société stéphanoise créée en 1885 sous le nom de Manufacture française d’armes et cycles de Saint-Étienne. Elle vend essentiellement des fusils de chasse et des vélos. Il s’agit de la première société française de vente par correspondance. Son célèbre catalogue inspirera des marques fameuses comme La Redoute et Les Trois Suisses.

Manufrance est tellement emblématique de la cité stéphanoise que depuis 1944, la municipalité en détient la moitié des parts. Il était donc logique que deux symboles de la cité du Forez s’unissent pour le meilleur et pour le pire. Manufrance accompagne l’ASSE durant six ans, entre 1973 et 1979, c’est-à-dire les années les plus fastes du club. Comme l’ASSE collectionne les titres nationaux, les couleurs bleu-blanc-rouge apparaissent sur son col et sur ses manches. On associe souvent ce maillot Manufrance aux épopées européennes et pourtant les Verts jouaient la Coupe d’Europe avec un maillot vierge de marques, la publicité étant interdite dans les compétitions de l’UEFA jusqu’en 1982.

Coq sportif et maillot vert

Le maillot des Stéphanois est fourni par Le Coq Sportif, une entreprise française fondée en 1882 à Romilly-sur-Seine dans l’Aube. La marque connait également une grande popularité dans les années 1970, étant devenu l’équipementier le plus en vue du marché. Elle a longtemps fourni le maillot de l’équipe de France avant d’habiller l’AS Saint-Étienne, mais aussi l’Ajax Amsterdam.

Contrairement à l’ASSE et Le Coq Sportif, les années 1970 ne correspondent pas pour Manufrance à une période dorée. Ses ventes connaissent un sérieux déclin à partir de 1975 et la manufacture est mise en liquidation judiciaire en 1979. Elle déposera le bilan en 1980. Après une tentative de reprise par Bernard Tapie qui ne donnera rien, la marque Manufrance renaitra de ses cendres à la fin des années 1980.

Sur le maillot des Verts, Manufrance a laissé sa place au magazine Super-Télé, (dixième titre de champion de France) puis à KB Jardin (la crise et la chute). Plus tard apparaitront les Cakes Rocher, hommage involontaire à l’historique président déchu. Puis les magasins Casino, comme un juste retour de l’histoire.

Au milieu des années 1980 donc, on ne parle plus de l’AS Saint-Etienne, ni de Manufrance, ni du Coq Sportif. Soit coulées par des malversations financières, soit dépassées par la concurrence, les trois institutions restent en sommeil avant de renaître discrètement. Mais elle ne retrouveront plus leur lustre d’antan.

Maillot vintage ultime

Aujourd’hui, la société Manufrance existe toujours. Son site internet a remplacé le bon vieux catalogue. Elle vend des articles de chasse, de pêche, de randonnée, de coutellerie. Elle s’appuie aussi sur son riche passé en commercialisant des rééditions de ses catalogues, des réimpressions de ses affiches et bien entendu, une réplique du fameux maillot des Verts.

En effet, au début des années 2000, le vintage devient très à la mode et le maillot de Manufrance de l’AS Saint-Etienne devient une relique très recherchée. Le Coq Sportif et la manufacture saisissent l’occasion pour commercialiser la réplique qui se vend comme des petits pains. Preuve de sa popularité, celle-ci apparaît dans certains films et sur le torse des groupes de rock les plus en vue.

Noir Désir AS Saint Etienne

Le groupe Noir Désir pose fièrement avec le maillot vert Manufrance. Les Bordelais n’avaient qu’un seul maillot, ils l’ont donc enfilé chacun leur tour avant de poser pour le photographe, lequel a ensuite réalisé un montage pour associer les quatre musiciens.

Dans le film “Trois Zéros” de Fabien Onteniente, sorti en 2002, le personnage joué par Samuel Le Bihan porte le maillot Manufrance, devenu le symbole des connaisseurs du foot et de la mode vintage

En 2003, à l’occasion de la sortie de sa chanson “Johnny Rep, le groupe stéphanois Mickey 3D enfile le mythique maillot vert Manufrance pour poser pour la photo mais également jouer en concert et sur les plateaux TV. Curieusement, si Johnny Rep a bien joué à l’AS Saint-Etienne, c’était entre 1979 et 1983, époques Super-Télé et KB Jardin. La star hollandaise n’a jamais porté le maillot ManuFrance. C’est pas grave.

Laisser un commentaire