Les 11 meilleurs films documentaires de foot

Le film documentaire est un genre particulier qui s’adapte particulièrement bien au reportage sportif. Le foot ne manque pas de grands documentaires. Des caméras posées ça et là pour découvrir les coulisses du foot. Des images d’archives assemblées pour conter des histoires hors du commun. Des enquêtes, des interviews et aussi des films corporate commandé par les grandes fédérations.


Arbitres Euro 2008

1 – Les arbitres” de Yves Hinant, Delphine Lehericey et Eric Cardot (2008). Immersion dans le quotidien arbitres de l’Euro 2008.

Garrincha

2 – Garrincha, Alegria Do Povo” de Joaquim Pedro de Andrade (1963). Un reportage sur Garrincha, sur le football et les couches populaires du Brésil.

Bleu France 1998

3 – Les Yeux dans les Bleus” de Stéphane Meunier (1998). Une magnifique immersion au coeur de l’équipe de France lors de la Coupe du monde 1998.

The two Escobars

4 – The two Escobars” de Jeff et Michael Zimbalist (2010)
Enquête sur la tragique histoire de l’équipe de Colombie des années 1990 écrasée par les narcotrafiquants et la grande criminalité.

Ferenc Puskas, Hongrie 1953, Wembley

5 – Onze footballeurs en or” de Jean-Christophe Rosé (1996). L’histoire de la grande équipe de Hongrie des années 1950 à travers des images d’archives

6 – Once in a Lifetime” de Paul Crowder et John Dower (2006). L’histoire très particulière d’un club démesuré, le Cosmos de New York.

Zidane, un portrait du XXIème siècle

7 – Zidane, un portrait du XXIème siècle” de Philippe Parreno et Douglas Gordon (2007). Mi-documentaire, mi-film de cinéma, une multitude de caméras braquées pendant quatre-vingt-dix minutes sur un seul homme, Zinedine Zidane.

Pelé Garrincha dieux du Brésil

8 – Pelé, Garrincha, dieux du Brésil” de Jean-Christophe Rosé (2002). L’histoire parallèle de deux footballeurs d’exception aux destins opposés à travers des images d’archives.

Coupe du monde 1938

9 – Le film de la Coupe du monde 1938” de René Lucot (1938). La première tentative de film relatant la Coupe du monde de football

Bastia PSV 1978

10 – Forza Bastia” de Jacques Tati (1978). Le cinéaste de l’absurde déambule sort sa caméra à Bastia le jour la la finale aller de Coupe UEFA de 1978.

Substitute

11 – Substitute” de Fred Poulet (2007). Une caméra super 8 est confiée à Vikash Dhorasoo, remplaçant de l’équipe de France pendant la Coupe du monde 2006

A regarder également

Maradona, un gamin en or” de Jean-Christophe Rosé (2006). L’histoire du footballeur argentin Diego Armando Maradona à travers des images d’archives.

Fußball wie noch nie” de Hellmuth Costard (1971). Trente-cinq ans avant Zidane, George Best est l’objet d’un film où les caméras ne filment que lui.

Le match de leur vie” de Nick Bonner et Daniel Gordon (2002). Deux reporters anglais partent à la recherche des joueurs coréens de la Coupe du monde 1966.

Churubamba” de Carmen Butta (2006). Un reportage de sept minutes qui a emmène dans un village isolé dans les sommets de la Cordillère des Andes où les femmes jouent au football.

Nous irons voir Pelé sans payer” de Gilles Elie-Dit-Cosaque (2013). Retour sur un match de 1971 que le Santos FC, club de Pelé, dispute en Martinique.

La balle de la dignité” de Rachid Diguer (2008). L’histoire du football algérien de 1921 à 1991.

Hero” de Tony Maylam (1987). Le film officiel de la Coupe du monde 1986.

Maradona by Kusturica” de Emir Kusturica (2008). Un reportage/interview de Diego Armando Maradona entrecoupé de making of.