Nîmes Crocodile

Le Crocodile, du Nil à Nîmes

BLASON – Le crocodile est le symbole du Nîmes Olympique et de la ville qu’il représente. Le reptile a conservé sa place sur l’écusson du club en dépit de récentes modifications.

Le Nîmes Olympique a été créé en 1937 pour succéder au Sporting Club Nîmois, premier club de la ville fondé en 1901. Le nouveau club reprend les couleurs rouges de son prédécesseur et adopte sur son blason le crocodile, symbole de la ville.

Le rouge est depuis toujours la couleur de la cité du Gard. L’écusson de la ville, au moyen-âge, était d’ailleurs entièrement rouge, sans le moindre motif. Quand au crocodile, pour comprendre l’histoire de sa présence (symbolique) dans la ville de Nîmes, il faut remonter à l’Antiquité.

La pièce de l’empereur Auguste

Nous sommes en 31 avant JC et Cléopâtre, la reine d’Égypte, s’est associée à son amant Marc-Antoine pour conquérir l’empire romain. Mais le projet tombe à l’eau, dans le sens propre : la flotte égyptienne est vaincue lors de la bataille d’Actium par les navires de l’empereur Auguste.

Pas peu fier de cette victoire, l’empereur romain fait frapper une pièce de monnaie où est représenté un crocodile attaché à un palmier par une couronne de lauriers. C’est ainsi qu’il symbolise la soumission de l’Égypte à Rome. La pièce est frappée à Nîmes, comme l’indique l’inscription au dessus du crocodile attaché au palmier : Col Nem, signifiant Colonie Nîmoise.

Une autre version de l’histoire prétend que les soldats qui avaient participé et remporté la bataille d’Actium, avaient reçu en récompense des terrains dans la cité romaine de Nemausus. Mais cette version reste très contestée par les historiens.

Un crocodile et un ballon

Ce n’est en 1536 que la ville de Nîmes adopte le crocodile sur ses armoiries, après que quelques exemplaires de ces fameuses pièces aient été retrouvées au cours de fouilles entreprises en 1517. Naturellement, le club de foot, fondé 401 ans plus tard, a repris ce symbole et les joueurs portent le surnom de Crocodiles.

Un crocodile doré figure sur le blason du club pendant de longues années. En 1970, une modernisation du blason place un ballon dans la gueule du crocodile.

La complainte du progrès

Le Nîmes Olympique était ainsi doté d’un magnifique blason, mais il a récemment été rangé du coté des antiquités. Pour fêter les quatre-vingt années du club en 2017, un nouveau visuel est créé où l’on n’a conservé du reptile que sa tête, tenant toujours entre ses mâchoires un ballon. Le blason dans une forme arrondie fait la part belle à des lauriers qu’il faut sans doute rapprocher de la période romaine. Mais leur couleur verte s’éloigne singulièrement des couleurs traditionnelles du club. Le motif remporte tellement peu l’adhésion qu’il est modifié au bout d’une saison.

Alors qu’il accède à la Ligue 1 au début de la saison 2018-2019, le Nîmes Olympique fait appel à une agence de publicité pour moderniser son blason. Le crocodile est alors complètement stylisé dans un logo qui se veut dans l’air du temps. La forme de bouclier est de retour, mais le ballon a disparu. Il laisse place à un autre symbole de la ville romaine, les célèbres arènes, construites au premier siècle de notre ère.

Enfin, la mascotte du Nîmes Olympique ne pouvait être autre chose qu’un crocodile. Nîmes étant aussi la plus espagnole des villes françaises, la mascotte porte le nom d’El Croco.

Mascotte Nîmes Olympique

A propos du Nîmes Olympique et des crocodiles d’Auguste