Lucy Pinder Sunderland

Couleurs d’Angleterre

COULEURS – On a tendance à penser que le championnat d’Angleterre n’oppose que des équipes en maillot rouge à des équipes en maillot blanc. Voire des équipes en rouge et blanc. Mais il y a heureusement de très nombreuses exceptions.

A l’époque où furent créé les premiers clubs anglais, aux origines du football donc, la couleur du maillot n’avait pas grande importance. Les footballeurs étaient différenciés non pas par ce qu’ils portaient sur le corps mais par un simple couvre-chef, les fameux caps dont le nom est resté dans le vocabulaire courant pour notifier la participation à un match.

Ce n’est qu’après de longues rencontres qui tournèrent à la confusions que les gentlemen footballers admirent qu’il serait plus simple de distinguer partenaires et adversaires par une chemise, un pull ou un maillot d’une couleur propre.

Il faudra toutefois attendre un certain temps pour que la couleur du maillot soit perçue comme une composante de l’identité d’une équipe ou d’un club. Il suffit d’une petite série de victoires pour décréter qu’une couleur porte chance et qu’elle soit définitivement adoptée. On remarque qu’en Angleterre le blanc et le rouge sont les couleurs les plus fréquentes. Sans doute parce qu’il s’agit tout simplement de celles du drapeau de l’Angleterre, le Saint George’s Cross.

Le blanc est la couleur la plus usitée par les équipes de foot en Angleterre et probablement aussi dans le monde. Couleur historique de l’équipe nationale d’Angleterre, elle est aussi celle de référence dans de nombreux clubs anglais parmi lesquels Tottenham Hotspur, Leeds United, Derby County, Bolton Wanderers, Swansea City, Fulham, Preston North End et bien d’autres.

Le premier club a porter ostensiblement le maillot blanc fut sans doute le plus légendaire d’entre tous, le Corinthian FC. Ce club londonien, connu pour son fair-play et son irréprochable amateurisme, inspira Preston North End, premier champion d’Angleterre en 1889. Il inspira également d’autres clubs de par le monde, dont le Real Madrid.

Tottenham Hotspur fondé en 1882 opta pour la même couleur en 1898 non pas en hommage au Corinthian FC, mais parce qu’il avait battu un jour les invincibles de Preston.

Le rouge, deuxième couleur du drapeau anglais, est naturellement la deuxième couleur la plus répandue dans les clubs de foot. Sa forte symbolique (le sang, la colère, la révolte…) a séduit de nombreuses équipes, notamment les plus titrées sur le plan européen : Liverpool, Manchester United, Nottingham Forest, mais aussi Middlesbrough, Charlton Athletic, Barnsley ou Swindon Town.

Historiquement, le premier club anglais à porter du rouge est Nottingham Forest. Fondé dès 1865, le club adopte cette couleur en hommage à Giuseppe Garibaldi (1807-1882), un des pères fondateur de l’Italie qui suscitait l’admiration des dirigeants du club et dont les hommes étaient traditionnellement vêtus de rouge. La tunique de Forest sera à l’origine des couleurs choisies par Arsenal, mais aussi par le club argentin d’Independiente.

Liverpool Keeley Hazell

Mais en Angleterre, qui dit red dit avant tout Liverpool. Le plus titré des clubs anglais porte les couleurs de la ville du Merseyside, mais ses dirigeants on surtout choisi le rouge en opposition au bleu d’Everton, lorsqu’ils firent scission en 1892.

Michelle Marsh Manchester United

Le club de Manchester United. a choisi de jouer en rouge dès sa création en 1902, sur décision de John Henry Davis, le brasseur qui racheta le club Newton Heath alors en faillite. Le brasseur lui donna ainsi de l’argent, mais aussi un nouveau nom et une nouvelle couleur. Newton Heath jouait pourtant avec le plus bel assemblage de couleurs qui soit, le jaune et le vert.

Arsenal 2008 Kelley Hazell

Le nombre important d’équipes jouant en rouge et/ou blanc a bien entendu posé quelques problèmes quand les joueurs opposés sur le terrain se retrouvaient avec la même couleur de maillot. Cela a poussé des clubs à imaginer des solution pour se distinguer. Ainsi Arsenal qui joua longtemps en rouge grenat uni décida-t-il en 1925 de faire blanchir les manches pour créer un maillot original, reconnaissable entre tous aujourd’hui.

Newcastle United, fondé en 1892, avait également du mal à se différencier avec le maillot rouge des débuts. Rapidement, il adopta des couleurs plus originales : le noir et blanc.

Wolverhampton Wanderers, fondé en 1877 a également longtemps joué en rouge. Dans les années 1950, il se décide à adopter une originale tenue orange et noire. Le club s’inspira en fait de la devise de la ville : « out of darkness come the light » (« de l’obscurité vient la lumière« ).

L’AFC Bournemouth, créé en 1899, a joué en rayures rouges et blanches, puis en rouge uni avant d’adopter au début des années 1990 le rouge et noir, en hommage à l’AC Milan.

Sunderland bimbo

Il y avait donc les blancs d’un coté et les rouges de l’autre, mais aussi ceux qui avaient choisi d’associer les deux couleurs, notamment en larges bandes verticales. Ce sont les couleurs historiques de Sunderland qui deviendra le maillot typique du foot anglais, celui qu’on voit souvent dans les films et que portent aujourd’hui Southampton, Stoke City, Sheffield United. Un maillot qui s’exportera sur les côtes basques jusqu’au coeur de l’Espagne avec l’Atletico Madrid ou l’Athletic Bilbao.

Pour se différencier des déferlantes rouges et blanches, certains clubs ont opté pour le bleu, couleurs des prestigieuses universités d’Oxford (bleu marine) et Cambridge (bleu ciel). Du bleu ciel de Manchester City au bleu roi de Chelsea, le bleu est aussi la couleur principale d’Everton, Portsmouth, Cardiff City, Leicester City, Birmingham City, Ipswich Town et Oldham Athletic.

Manchester City est le premier club anglais à adopter le bleu, en 1894, dix-neuf ans après sa création. Le bleu clair serait celui de Cambridge, même si aucun membre du club n’a fréquenté cette université. A moins qu’il ne s’agisse de la couleur de la franc-maçonnerie. En fait, un grand mystère entoure le choix de cette couleur.

A Liverpool, le club d’Everton fondé en 1878 a d’abord joué en blanc puis en bleu et blanc. Il évolue ensuite en maillot noir, puis en noir avec une bande horizontale rouge. Il tente également le saumon en 1892 avant d’adopter le bleu roi en 1901. Le maillot devient bleu ciel en 1906 mais revient rapidement au bleu roi sous la pression des supporters.

Créé en 1905, Chelsea porte le bleu ciel, en référence à l’écurie d’Earl Cadogan, son président de l’époque. En 1912, le club passe au bleu royal qui fera sa réputation.

Le Portsmouth FC portait à sa création en 1898 un maillot rose saumon avant d’opter pour leur actuel bleu marine, en référence à l’océan que borde la ville.

Brighton & Hove Albion fait également référence à la mer avec son maillot bleu et blanc, deux couleurs disposées selon les époques et les modes. De nombreux autres clubs associent le bleu et le blanc, tels Blackburn Rovers, Queens Park Rangers, Reading FC, Sheffield Wednesday, West Bromwich Albion, Wigan Athletic, Coventry et Huddersfield Town.

Keeley Hazell Watford

Le club de Watford a longtemps joué en bleu et blanc pour adopter en 1959 son actuelle tenue jaune à parements noirs et rouges, des couleurs qui valent aux joueurs le surnoms de Hornets (les frelons).

Fondé en 1902, Norwich City joue d’abord en bleu ciel et les joueurs, à l’instar de ceux de Manchester City, sont surnommés les Citizens. Quelques années plus tard, le président du club souhaite enraciner le club dans la région du Norfolk, réputée pour ses élevages de canaris. Les joueurs adoptent donc un maillot jaune en référence aux volatiles.

Lucy Pinder Hull City

Le orange est la couleur de Blackpool (le club de Stanley Matthews) et de Hull City (le club des Housemartins). Ce dernier détient sans doute le titre de pire maillot de l’histoire du foot anglais, avec ce sommet de mauvais goût qu’il porta lors de la saison 1992-93 : un maillot aux motifs peau de tigre.

A Birmingham, Aston Villa adopte le maillot claret and blue (tronc grenat, manches bleu ciel) en 1886, douze ans après sa création. Il est imité en 1900 par les londoniens de West Ham United, en 1905 par Crystal Palace puis en 1910 par Burnley et Scunthorpe United.

Fondé en 1905, Crystal Palace porte également à ses débuts un maillot claret and blue. Le club londonien passe ces couleurs en rayures verticales le temps d’une saison avant d’adopter, en 1938 le maillot blanc avec short noir. Les joueurs reviennent ensuite au claret and blue de 1949 à 1954 puis à nouveau au noir et blanc, avant de s’essayer au jaune en 1963, au blanc du Real Madrid en 1964 (après une rencontre amicale face au club espagnol), puis de nouveau le claret and blue en 1966. En 1973, le président Malcolm Allison, fan du FC Barcelone, fait passer les couleurs en larges bandes verticales rouges et bleues, que le club, selon nos dernières informations, porte toujours aujourd’hui.

Si le maillot de Nottingham Forest a inspiré d’autres grands clubs, son rival local Notts County n’est pas en reste. Ce club fondé en 1862, adopte un maillot à rayures noires et blanches en 1890. Quelques années plus tard, un des jeux de maillots est envoyé à Turin, en Italie, dans un club nommé la Juventus…

En plus d’être le club le plus au sud-ouest de l’Angleterre, Plymouth Argyle fondé en 1886 a la particularité d’être le seul club anglais de haut niveau à porter un maillot vert. A la fin des années 1960, les Pilgrims jouent en blanc avant de revenir au vert quelques saisons plus tard. Le vert est devenu plus sombre au XXIe siècle, composant parfois avec des bandes verticales noires.