Blason FC Barcelone

Couleurs d’Espagne

COULEURS – En Espagne, la couleur de maillots des grands clubs de foot racontent une histoire ou celle de la ville qu’ils représentent.

Blaugrana : Les couleurs bleu et grenat sont tellement associées au FC Barcelone qu’elles sont pratiquement une marque. Celles-ci sont pourtant, et avant tout, celles du canton de Bâle, en Suisse, région d’origine de Hans Gamper, l’homme qui a créa le club catalan en 1899. D’ailleurs, pour peu que l’on s’intéresse au foot suisse, on n’ignore pas que le FC Bâle joue également en bleu et grenat. En Espagne, ces couleurs sont également adoptées par les clubs de Huesca, Eibar et Levante, pour des raisons probablement différentes.

Blanc royal : Le Real Madrid Club de Fútbol n’a pas attendu d’être anobli par le roi Alphonse XIII d’Espagne, en 1920, pour se vêtir de blanc, couleur de la monarchie. Dès la création du Madrid Football Club en 1902, le blanc était déjà de mise, à la demande du premier entraîneur, l’Anglais Arthur Johnson, qui ne jurait que par le mythique club des London Corinthians.

Matelassiers : Les joueurs de l’Atlético Madrid ont un maillot rayé verticalement rouge et blanc, ce qui leur vaut le surnom de Los Colchoneros (les Matelassiers), les matelas étant au début du siècle recouverts d’un tissu de mêmes couleurs. Ce maillot est inspiré de l’Athletic Bilbao qui s’est lui-même inspiré du club préféré de ses fondateurs, Sunderland. Le FC Séville joue également en rouge et blanc depuis sa création en 1890, sans doute pour les mêmes raisons, les premiers joueurs du club étant tous anglais.

Celte : De par son nom, le Celta Vigo est également un cousin du Celtic, mais il n’a jamais opté pour le maillot vert. A sa création en 1923, les joueurs de Vigo portaient un maillot rouge, un short noir et des chaussettes bleues avant d’adopter quelques années plus tard une tenue entièrement bleu ciel et blanche, en référence au drapeau galicien.

Betis : Fondé en 1907, le Betis Séville, ou plus précisément le Real Betis Balompié, porte les couleurs blanches et vertes de l’Andalousie. Mais ces couleurs proviendraient en fait du Celtic. De retour d’un voyage à Glasgow, un des dirigeants proposa aux joueurs d’adopter le même maillot, composé à l’époque de larges bandes verticales vertes et… noires. Les joueurs préférèrent le blanc au noir, comme le Celtic par la suite, et conservèrent les bandes verticales, contrairement au Celtic, qui adopta ses célèbres hoops.

Depor : Le Deportivo La Corogne, fondé en 1906, prétend que ses larges bandes verticales blanches et bleues rendent hommage à la Galice. Sauf qu’il s’agit d’un bleu un peu plus marin, en hommage certainement à l’océan atlantique dans lequel baigne la cité.

Español : Le RCD Espanyol est fondé en 1900 à Barcelone pour créer une équipe entièrement espagnole à opposer au FC Barcelone ouvert à des footballeurs de toutes nationalités. La Sociedad Española de Fútbol joue d’abord avec un maillot jaune fourni par une entreprise bien heureuse d’écouler son surplus de textile doré. En 1910, le club renforce son attachement à l’Espagne en adoptant en 1910 les couleurs bleu et blanches de l’amiral Roger de Lluria, qui bataillait au nom de la couronne d’Espagne.

Submarino Amarillo : Le Villarreal Club de Fútbol, fondé en 1923 près de Valence, joue ses premiers matches en maillot blanc et short noir. Le club, dissous en 1939, renaît en 1944. En 1952, son fournisseur n’a plus de tenue blanche et noire et propose pour dépanner une tenue jaune. En 1967, le club fête son accession en quatrième division en diffusant une version espagnole du « Yellow submarine » des Beatles. Et se trouve un surnom.

Rayo : Le Rayo Vallecano, club du quartier madrilène de Vallecas porte un maillot blanc avec une diagonale rouge. La tenue rappelle celle de River Plate et pour cause, les dirigeants espagnols l’ont directement commandé au grand club argentin en 1950. Le Rayo jouait alors en troisième division espagnole. Cette diagonale rouge apparait sur l’écusson sous la forme d’un rayon, inspiré du nom du club.

Valencia : Historiquement, la tenue du Valencia CF est entièrement blanche avec une tenue de rechange entièrement orange. Parfois, les Murcièlagos (chauve-souris) portent aussi un flamboyant maillot sang et or accompagné d’un short bleu, couleurs du royaume d’Aragon présentes sur l’écusson.

A propos du championnat d’Espagne et des maillots de clubs