Last night a Nouma save my life


EXTRAIT – Quelques minutes de foot en plus dans “Dieu seul me voit (Versailles Chantiers)” de Bruno Podalydes (1998) et un extrait à la gloire de… Pascal Nouma.

Comment Albert (Denis Podalydes), qui ne s’intéresse pas du tout au foot, a-t-il pu se retrouver au beau milieu d’une grappe de télé-supporters à regarder la retransmission d’un match ? Pour les beaux yeux d’une femme, bien entendu, une infirmière dont il est tombé amoureux lors d’une prise de sang épique et dont il a réussi à décrocher, il se demande bien comment, le numéro de téléphone.

Celtic-PSG

Mais au lieu du dîner aux chandelles tant attendu, c’est à une soirée entre potes, majoritairement des hommes, que Sophie l’infirmière (Isabelle Candelier) a convié Albert. Le repas, un peu ennuyeux, s’arrête soudainement parce qu’il y a match ! Tout le groupe se masse devant la télévision pour la rencontre. Il s’agit d’un match réel, celui livré fin 1995 par le Paris Saint-Germain à Glasgow contre le Celtic, huitième de finale retour de la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupes.

Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers)” (1998) de Bruno Podalydès suit les pérégrinations d’Albert Jeanjean (Denis Podalydès, frère de l’auteur), éternel indécis, qui privilégie la réflexion à l’action, qui pèse le pour et le contre sans jamais se décider. Il alors rencontre la femme de sa vie. Trois fois.

Baiser-but

Tandis qu’Albert se demande vraiment ce qu’il fait à cette soirée foot, Sophie, seule membre féminin du groupe, propose de pimenter l’affaire en jouant à “Baiser-But“. Chacun des hommes se voit attribuer le nom d’un joueur. Lorsque le joueur marque un but, Sophie offre un baiser langoureux à celui qui a tiré son nom.

Albert hérite du nom d’un joueur qu’il ne connait pas. De toutes façons, a-t-il connu un jour le nom d’un joueur de foot ? Son footballeur est un certain Nouma. Pas de chance, celui-ci est sur le banc de touche. Le match se passe bien pour le PSG qui mène deux à zéro, deux buts du dénommé Patrice Loko. Mais Albert commence à comprendre qu’il n’aura pas le droit au baiser attendu.

En début de seconde période, ce même Loko doit sortir, blessé. Il est remplacé par… Pascal Nouma ! Quelques minutes plus tard, grâce à une superbe offensive menée par Youri Djorkaeff, le PSG marque un troisième but par… Pascal Nouma ! Et c’est ainsi qu’Albert a réussi sa soirée.

A propos de Pascal Nouma et Bruno Podalydès

Laisser un commentaire