Les mascottes de la coupe du monde dames

Tazuni, Women world cup 2023

MASCOTTES – Comme pour les tournois des messieurs, les éditions de la Coupe du monde dames sont incarnées par des mascottes, des personnages qui semblent autant issus de bande dessinées que des agences marketing.

Ce n’est qu’en 1991 qu’a eu lieu la première Coupe du Monde dames organisée par la FIFA. Précédemment, quelques tournois réunissant des sélection nationales féminines avaient bien eu lieu, sans être reconnus par l’instance dirigeante internationale. Même s’ils n’ont pas été labellisés par la FIFA, ces tournois n’en ont pas moins été représentés par une mascotte.

Juanita 1971

La première édition non-officielle de la Coupe du monde féminine se déroule au Mexique en 1971. La mascotte s’appelle Juanita et semble être la grande sœur de Juanito, mascotte de la Coupe du monde masculine de 1970.

Pallina 1984

En 1984, le Mundialito féminin est organisé en Italie. La poupée Pallina est la mascotte du tournoi.

Mascotte CM 1988

En 1988, la FIFA organise un tournoi test en Chine. Une mascotte est également présente, qui représente une fillette à la chevelure en forme de fleur.

La première édition officielle de la Coupe du monde féminine se déroule en Chine, en 1991. Le strigidé Ling Ling , chouette ou hibou, est la mascotte du tournoi.

La deuxième édition de la Coupe du monde féminine se déroule en 1995 en Suède. Fiffi, une sorte de casque viking doté de cornes, de tresses, d’yeux et de sourire, est la mascotte du tournoi.

La troisième édition de la Coupe du monde féminine se déroule en 1999 aux États-Unis. La mascotte est le renard Nutmeg, dont le nom signifie noix de muscade.

La quatrième édition de la Coupe du monde féminine aurait dû se dérouler en Chine en 2003, mais la pandémie de SRAS a contraint de déplacer l’épreuve aux États-Unis. Aucune mascotte n’a été créée pour l’occasion.

La Chine accueille finalement la cinquième Coupe du monde féminine en 2007. La mascotte est issue d’une légende chinoise, Hua Mulan. La Ballade de Mulan est un poème qui raconte comment la jeune fille s’était déguisée en homme pour prendre part aux combats à la place de son père trop âgé. Il est à l’origine d’un conte qui deviendra très populaire (au point d’être porté à l’écran par Disney).

La sixième édition de la Coupe du monde féminine se déroule en Allemagne. La mascotte est la chatte Karla Kick, créée par l’agence GMR Marketing de Francfort.

En 2015, la septième Coupe du Monde dames se déroule au Canada et c’est une chouette harfang, surnommée Shuéme, qui en est la mascotte. La chouette harfang, également appelé harfang des neiges, et qui est en réalité un hibou, est l’oiseau emblématique du Québec.

La huitième édition de la Coupe du Monde dames est organisée en 2019 en France. La mascotte est une jeune poule, Ettie, dont on dit qu’elle serait la fille du célèbre Footix.

La neuvième Coupe du monde dames est pour la première fois organisé par deux pays conjoints, précisément en Australie et en Nouvelle-Zélande. La mascotte est apparue à l’occasion du tirage au sort de l’épreuve le 22 octobre 2022 : un pingouin nommé Tazuni, un nom qui évoque à la fois la mer de Tasmanie et le mot Unité. Le pingouin est plus précisément un manchot eudyptula minor, endémique de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie.

A propos des mascottes du football

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire