Dans les coulisses de l’hyper-football


LIVRE – Le quatrième ouvrage des dé-managers des Cahiers du football, “Comment gagner un match de foot ?” nous entraine dans les coulisses du football et dans les méthodes les plus abouties de l’optimisation d’une rencontre.

On a immédiatement envie d’offrir un livre qui porte comme titre “Comment gagner un match de foot ?” à un copain entraîneur d’une équipe qui perd tous les dimanches, ou à un ami supporter d’une équipe en mal de résultats. Mais le dernier ouvrage des dé-managers, malgré ce qu’il laisse entendre, ne révèle pas la solution-miracle qui permet à coup sûr d’empocher les trois points.

Méthode et préparation

Après avoir pris le temps d’expliquer à chacun comment regarder un match de foot, après avoir fait l’historique autant que l’éloge des entraîneurs révolutionnaires et tenter de définir ce qui fait la différence entre un footballeur normal et un numéro 10, nos aventuriers de l’analyse et du pavé footballistique – Raphaël Cosmidis, Philippe Gargov, Christophe Kuchly et Julien Momont – ont tenté de percer non pas le secret de la victoire balle au pied, mais au moins les méthodes pour y parvenir.

Si dans le football d’aujourd’hui, on s’en remet toujours aux sangliers qui ont mangé des cochonneries pour expliquer une défaite, la victoire n’est plus jamais considérée comme le fruit du hasard : l’équipe qui l’emporte est la mieux organisée, la plus complète, la mieux informée, celle qui a bénéficié du meilleur recrutement, de la meilleure préparation, du meilleur suivi…

L’hyper-professionnalisation des grands clubs a poussé ceux-ci vers l’optimisation maximale de tous les paramètres qui entourent une équipe qui s’apprête à jouer un match de football : le management, le coaching, la tactique, la méthodologie d’entraînement, le modèle de jeu, la préparation physique, la préparation mentale, l’analyse des données, le recrutement et même la culture de l’institution, ainsi que l’on appelle les grands clubs désormais.

Optimisation de la performance

Ce sont tous ces domaines qu’ont exploré les auteurs de “Comment gagner un match de foot”, lesquels ont eux-même optimisé leurs méthodes afin d’être le plus complet possible. Ils ont notamment interrogé les professionnels du jeu, tant les joueurs que les entraîneurs, de même que les préparateurs, les analystes, les psychologues, les recruteurs, les agents et toutes les activités devenues de véritables professions spécialisées.

Nous entrons dans le monde passionnant de la performance, de la compétitivité et de l’optimisation, transformant quelque peu le football dont on rêve en une froide machine à générer du résultat.

Qu’on se rassure toutefois. Même avec la préparation la plus aboutie, une équipe de foot aussi performante soit-elle ne sera jamais à l’abri d’une défaite contre une équipe disposant a priori de moins d’atouts. Et c’est pour ça qu’on aimera toujours le ballon rond.

A propos des dé-managers, du foot et de la victoire

Laisser un commentaire