Plaidoyer pour Olivier Giroud


MUSIQUE – Un son à la gloire d’Olivier Giroud ? C’est le pari d’un mystérieux musicien français qui balança en 2019 un hommage techno à l’avant-centre de l’équipe de France championne du monde.

Olivier Giroud a beau compter plus de cent sélections en équipe de France et avoir inscrit près de cinquante buts, il reste curieusement un joueur très critiqué. Non pas pour son état d’esprit, exemplaire, ni même pour ses qualités e footballeur que personne ne conteste. Mais les performances d’Olivier Giroud sont continuellement passées au peigne fin. Est-il vraiment le genre de joueur que la France aime voir à la pointe de son attaque ? Ne prendrait-il pas la place d’un joueur meilleur que lui ?

Parfois hué, souvent sifflé

Toujours est-il qu’Olivier Giroud est devenu une légende du football français. Dans son registre d’avant-centre dont le physique et le travail de sape épuise les défenseurs les plus résistants, le joueur d’Arsenal puis de Chelsea fait partie des champions du monde de 2018 aux côtés d’Antoine Griezmann et Kylian Mbappé. Ces deux derniers avaient déjà une chanson à leur gloire, mais pas Olivier Giroud.

L’injustice est réparée en 2019, par un artiste français dénommé Misfeet qui décide de consacrer un morceau à l’avant-centre de l’équipe de France. Ça commence par l’exclamation d’un commentateur anglais puis cela embraye sur une musique techno cheap qui n’est pas sans rappeler le début des années 1980. Une voix martèle alors le paradoxe Giroud : “Parfois hué… Souvent sifflé… Toujours appelé… Sélectionné…” suggérant ensuite que le joueur serait le “chouchou du coach Didier“.

Une reprise de volée, un tir du bout du pied…

La carrière de Giroud est passée en revue, du FC Tours à Arsenal en passant par Montpellier. On rappelle aussi quelques une de ses plus belles actions : “Une bicyclette inoubliable… Une reprise de volée… Un tir du pointu du pied…“. Le morceau est coupé par un extrait radiophonique des sempiternels talk-shows où les “spécialistes” glosent encore et toujours sur le cas Giroud, un sample démontrant combien le joueur est discuté quelque soit sa performance.

On reste toutefois impressionné par la sérénité et le détachement dont fait preuve le joueur face aux débats sans fin qu’il suscite : “Les bouches se ferment… J’y mets un terme… Mais ça recommence… Ça c’est la France…“. On ne sait pas grand chose de l’auteur de ce morceau, le mystérieux Misfeet (trois abonnés seulement sur sa chaine Youtube). On dit qu’il viendrait du Nord, ou peut-être de Belgique et qu’il sévirait par ailleurs sous le nom de X-Plicit Noise. Son morceau, en tout cas, est efficace même s’il peut laisser beaucoup de monde perplexe. Comme Olivier Giroud, en somme.

A propos de Misfeet et de Olivier Giroud

Laisser un commentaire