La passion du dimanche


BANDE DESSINÉE – Avec la BD “Footballeur du dimanche” (Delcourt 2021), l’écrivain-dessinateur Didier Tronchet expose en 54 planches ce qui fait le sel du seul football qui en vaille la peine, celui qu’on pratique le dimanche avec les copains.

Il est difficile d’échapper au ballon rond quand on lit un bande dessinée de Didier Tronchet. Le père de Jean-Claude Tergal et Raymond Calbuth a toujours besoin dans ses cases de faire rebondir un ballon, vibrer un stade ou palpiter un téléviseur, car le foot fait entièrement partie de sa vie. Et pas seulement à celui des pros dont on voit les exploits entre deux publicités, mais aussi (et surtout) celui des amateurs, dans le sens premier du mot, qui désigne quelqu’un qui aime, qui cultive, qui recherche.

Amour foot

L’art du foot dans ce qu’il a de plus primaire se cultive généralement le dimanche, jour chômé et traditionnellement consacré aux loisirs, aux amis, à la détente. Mais tous les moments de la semaine peuvent être concernés. Cela peut être le soir après le boulot ou les cours, le matin d’un jour de RTT, vite fait à la pause déjeuner, ou un après-midi de vacances au hasard des rencontres. Un peu comme l’amour, en somme.

La grande force du foot est la simplicité de sa pratique. Il suffit d’un espace large de quelques mètres, sans trop de relief pour être occupé avec un ballon et des cages souvent symboliques. Chacun peut s’inviter à la partie car il n’est pas besoin d’être doué pour goûter aux plaisirs du ballon rond. Il y aura toujours quelques joueurs très doués et d’autres absolument pas, le plus important est de les répartir convenablement pour constituer deux équipes d’égale valeur.

Tronchet s’était déjà exprimé sur la pratique du foot, dans des livres sans images avec seulement du texte, notamment “Petit traité de footbalistique” (Albin Michel, 2004), devenu “Football mon amour” dans son édition de poche (J’ai lu, 2010). On y lisait déjà sa passion du ballon rond, malgré une qualité technique déplorable que l’auteur décrivait avec ironie pour lui-même et avec tendresse pour ses coéquipiers et adversaires.

Traité footbalistique

Footballeur du dimanche” paru chez Delcourt en décembre 2020, peut être considéré comme le prolongement dessiné de son traité de footballistique. En 54 planches, l’auteur explique en 6 dessins tout ce qu’il faut savoir et comprendre à propos du foot d’en bas : comment il se pratique, qui sont les joueurs, où il se joue, qui est en mesure de le comprendre ou non.

Surtout, il explique à ceux qui ne le connaissent pas combien le foot du dimanche est une affaire sérieuse, un langage universel, une école de vie, une passion commune, un bonheur à nul autre pareil, un miroir de nous-même, quelque chose de plus fort que la vie ou la mort.

A propos de Tronchet et des footballeurs du dimanche

Laisser un commentaire