Garrincha

Le rire de Garrincha

LIVRE – Il n’y aura jamais assez de biographies de Garrincha, légendaire footballeur brésilien au destin dramatique. Marcelin Chamoin propose sa vision.

Manoel Francisco dos Santos, plus connu sous le nom de Garrincha, est devenu au delà du footballeur un véritable personnage de roman. Né pauvre et légèrement handicapé, il connait la gloire grâce au football, fréquente les salons chics de la renommée puis sombre dans l’alcool et la misère.

L’oiseau de Botafogo

Ce destin tragique fascine autant qu’il inspire. Garrincha a ainsi fait l’objet d’oeuvres de toutes formes dont les plus fameuses vont du documentaire (Joaquim Pedro de Andrade en 1963) à la pièce de théâtre (Serge Valetti en 2001), en passant par d’innombrables chansons dont la déchirante « Balada N°7 » de Moacyr Franco en 1970.

La vie de Garrincha ne manque pas de témoignages, ni de biographies en langue française. Le journaliste Marcelin Chamoin, auteur notamment de nombreux articles sur le football brésilien publiés sur Lucarne Opposée, a tenu à rédiger la sienne.

Le livre s’est doté d’un titre court, sobre et direct : « Garrincha« . La couverture présente le visage hilare du héros reproduit en peinture sur un mur proche du siège du club de Botafogo où défilent les visages de plus grandes gloires du club. La préface est signée Mário Zagallo.

La lecture nous invite à découvrir en plusieurs chapitres les éléments de la vie du footballeur. Chacun de ces chapitres est agrémenté du témoignage d’une personne qui a connu le phénomène, un proche, un journaliste, un historien, fruits d’échanges directs avec l’auteur.

Lucarne opposée

Au milieu de l’ouvrage s’ouvre une galerie de photos de l’auteur qui reflètent la trace laissée dans les mémoires par le joueur décédé en 1983 : des oeuvres de rue, des peintures, des lieux de mémoire…

Enfin de nombreux documents viennent enrichir l’ouvrage avec d’abord des chroniques d’auteurs brésiliens traduits dans la langue de Molière, des citations et enfin une multitude de chiffres qui énoncent en détails les matchs et les buts de Garrincha.

Le projet a fait l’objet d’une campagne de financement participatif afin de réunir les fonds. Lucarne Opposée, un blog devenu producteur de reportages et d’un magazine, devient ainsi le label d’une maison d’édition dont « Garrincha » est le premier ouvrage. Une belle aventure qui se poursuit pour un site devenu référence sur le web.

A propos de Garrincha et Marcelin Chamoin