But pour Rudy

Rudy can’t fail

ANIMATION – Inspiré par la manga japonais « Ganbare! Kickers« , la série animée « But pour Rudy » est diffusée en France dans la deuxième partie des années 1980.

Lorsqu’elle s’installe dans le paysage télévisuel français, la chaine La Cinq, financée par le groupe Berlusconi, propose de nombreuses séries inédites dans l’hexagone, parmi lesquelles une animation basée sur le foot en provenance directe du Japon.

Foot et manga

« But pour Rudy » propose en effet les aventures de gamins aux très grands yeux fascinés par le football. Le dessin animé a été produit au Japon en 1986 dans les studios Pierrot, d’après le manga de Noriaki Nagai « Ganbare! Kickers« . Cette bande dessinée a été publiée dans le mensuel Coro Coro Comic puis compilée en vingt tomes sortis entre entre 1985 et 1989.

Lorsqu’elle diffuse « But pour Rudy » sur les écrans français à partir de septembre 1989, La Cinq compte bien surfer sur le succès d’Olive et Tom. L’esthétique est très proche, avec ces ballons qui prennent une forme ovale lorsqu’ils sont en vol.

But pour Rudy

Le doublage en français en profite pour établir un lien avec la série de référence, en prétendant que les joueurs en vert proviennent de San Francis, le club de Captain Tsubasa. Une astuce montée de toute pièce.

Plaisir de jouer

Toutefois, « But pour Rudy » est bien moins sérieux qu’Olive et Tom. Il ne s’agit pas ici de futurs professionnels aux ambitions démesurées mais seulement de gamins pas très doués qui perdent assez souvent. Si Olive et Tom exalte la victoire et l’ascension footballistique, But pour Rudy porte surtout sur la camaraderie et le plaisir de jouer ensemble.

La série n’a pas rencontré un grand succès, tant au Japon qu’en France ou partout ailleurs. Elle s’est arrêtée après 26 épisodes.

A propos de Gambare Kickers et des mangas foot