Deutsche Meisterschale

Une assiette à champions

TROPHEE – Chaque fin de saison depuis 1949, le club champion d’Allemagne se voit remettre une sorte de bouclier, sobrement appelé le Deutsche Meisterschale.

Longtemps, dans les championnats de football classiques, on ne remit pas de trophées aux vainqueurs. Ce protocole était plutôt réservé aux compétitions qui se terminaient par une finale. Longtemps aussi, le championnat d’Allemagne était comparable à une épreuve de Coupe et le champion était déclaré tel après avoir remporté une finale. D’où la nécessité de créer un trophée à remettre au vainqueur.

Une assiette en argent massif

A partir de 1903, année du premier championnat allemand, le vainqueur se voit remettre une massive œuvre d’art d’un mètre de hauteur, représentant un ange assis sur un rocher détenant des lauriers à la main. La Vicktoria (le nom de la statuette en question) fut perdue durant la deuxième guerre mondiale alors qu’elle était détenue par le club de Dresde.

Un nouveau trophée est créé en 1949. Le Deutsche Meisterschale (Coupe du Champion d’Allemagne) est une assiette en argent massif. Elle mesure cinquante centimètres de diamètre et pèse onze kilos. Elle est réalisée par Elisabeth Treskow, Adolf Kunesch et les élèves de la Kölner Werkschule de Cologne.

Lorsqu’il est remis la première fois en 1949 au VfR Mannheim, le trophée comporte la liste des noms de tous les champions d’Allemagne depuis 1903. Il reste alors de la place pour inscrire encore 32 noms supplémentaires de clubs champions.

Et l’assiette devint bouclier

Le championnat d’Allemagne a été créé dès 1903, mais a mis de très longues années à adopter un modèle classique. Les premières éditions voyaient plus de quatre-vingt clubs prendre part à l’épreuve au sein des nombreuses fédérations régionales, dont les vainqueurs se retrouvaient pour une phase finale à élimination directe. Ce n’est qu’en 1963 que la Bundesliga réunit une vingtaine de clubs dans un championnat d’élite, où le champion est désigné après avoir affronté tous ses adversaires.

En 1981, alors que le trophée est remis au Bayern Munich, il n’y a plus de place pour écrire le nom du vainqueur. On demande alors à un orfèvre, Adolf Kunesch, d’agrandir l’assiette d’un anneau de 9 centimètres. L’assiette prend une allure de bouclier sur lequel on peut de nouveau inscrire les noms des vainqueurs.

A propos du Deutsche Meisterschale et de la Bundesliga