The rebels of tijuana "Brazil 70"

Soixante-dix, année brésilienne

CHANSON – En 2014, le groupe The Rebels of Tijuana rappelle un tournoi de légende et une équipe mythique à travers son single « Brazil 70« .


Si 1969 fut une année érotique, 1970 fut incontestablement une année Brazil. Avec son tempo lent et sa mélodie envoûtante, ses sonorités psychés et son swing sixties, la chanson « Brazil 70 » du groupe The Rebels of Tijuana fait irrésistiblement penser au « 69 année érotique » de Serge Gainsbourg.

La Seleçao et la Belle de Mexico

Mais là où Gainsbourg et son Gainsborough évoquent la Tamise et Chelsea, la voix de The Rebels of Tijuana cite plus volontiers les noms de Jairzinho, Rivelino et Tostão, ces footballeurs en jaune entrés aux cotés du roi Pelé dans l’imaginaire des fans de foot, y compris ceux qui n’était même pas nés en 1970.

Cette année-là, la Coupe du Monde avait eu lieu à Mexico, mais aussi à Guadalajara, à Léon, à Puebla, à Toluca… mais pas à Tijuana, ville nichée tout au Nord du Mexique, aux confins de la Californie, surtout célèbre pour avoir entendu les premiers accords de guitare de Carlos Santana.

En 1970, l’équipe du Brésil remporte à Mexico la troisième Coupe du Monde de son histoire, et devient définitivement le plus grand pays de foot du monde. Le ballon rond lui-même est devenu, grâce à cette Coupe du Monde mexicaine, un spectacle télévisuel de premier plan. Le tournoi fut très riche en matches de qualité au point d’être considéré comme la meilleure édition de l’histoire.

Dribbles agiles et fille d’Ipanema

La chanson évoque inévitablement les arabesques du roi Pelé, précisant que Gordon Banks ne peut plus l’arrêter, ce qui s’apparente à une erreur historique. Elle cite aussi l’équipe du Pérou et le nom de son entraîneur, le Brésilien Didi, tout comme le capitaine brésilien Carlos Alberto qui fait danser Brasilia.

On se laisse porter par la voix suave du chanteur qui au détour d’un couplet évoque Bobby Charlton et des Anglais, les tenants déchus de leur titre sous le soleil de Mexico. En fait, « Brazil 70 » sonne très anglais, très sixties, au point qu’il aurait très bien pu servir à une chanson titrée « England 66 » si ce n’était son tempo très lent, plus proche de la bossa nova.

The Rebels of Tijuana a mis en ligne ce magnifique single en 2014, mauvaise année pour le football brésilien. Le morceau est réédité trois ans plus tard sur un EP 4 titres.

A propos des Rebels of Tijuana et de Mexico 70