Jayne Mansfield, une blonde à Rotterdam

Jayne Mansfield, une blonde à Rotterdam

PEOPLE – Le 13 octobre 1957 à Rotterdam, l’actrice américaine Jayne Mansfield donne le coup d’envoi d’une rencontre du championnat néerlandais.

Le 13 octobre 1957, le Sparta Rotterdam s’incline 1-7 face au DOS Utrecht. C’est l’une des plus sévères défaites du doyen des clubs néerlandais dans son antre surnommé « Het Kasteel » (le château).

Sur la bouche

Mais le véritable événement du match a eu lieu au coup d’envoi. Il a été donné par la célèbre actrice américaine Jayne Mansfield. Juste avant, elle a encouragé les 22 joueurs en embrassant (sur la bouche !) les deux capitaines : Rinus Terlouw, le défenseur du Sparta, et Frans de Munck, le gardien d’Utrecht.

Le capitaine du Sparta semble n’en être jamais revenu, puisqu’il réalisa selon de nombreux fans le plus mauvais match de sa carrière. Pour l’équipe d’Utrecht, ce passage de l’étoile américaine fut un véritable porte-bonheur puisqu’au-delà de cette retentissante victoire, le club s’en allait décrocher le premier (et seul) titre de champion des Pays-Bas de son histoire.

La blonde et moi

Jayne Mansfield est alors en tournée européenne pour la promotion de son film « The girl can’t help it » (« La blonde et moi » en V.F.), une comédie réalisée par Franck Tashlin.

Les photos ont été réalisées par le photographe néerlandais Poedie van Laar. L’une d’elle sera affichée en 2004 sur un mur extérieur de la tribune du stade.

Deux ans plus tard, quasiment jour pour jour, Jayne Mansfield reviendra en Europe et ira enflammer White Hart Lane, le stade de Tottenham Hotspur.