Colin Grainger

Colin Grainger, l’ailier chantant

CHANTEUR – Le Britannique Colin Grainger a mené dans les années 1950 une carrière de footballeur de haut niveau tout en devenant un chanteur très réputé.

Aucune autre personne au monde ne peut se vanter d’avoir un jour inscrit deux buts à l’équipe du Brésil, et un autre jour d’avoir partagé une scène avec les Beatles. Colin Grainger a mené avec autant de brio deux carrières simultanées, l’une de footballeur professionnel, l’autre de crooner.

Singing winger

Colin Grainger a joué à Sheffield United de 1953 à 1957 puis à Sunderland jusqu’en 1960, oscillant à chaque fois entre première et deuxième division. Au total, il a disputé cinq saisons parmi l’élite, disputé plus de cent matches et marqué une quarantaine de buts.

Il avait la réputation d’être l’ailier le plus rapide de la First Division et à ce titre fut appelé plusieurs fois en équipe d’Angleterre. Il décroche sa première cape à 23 ans le 9 mai 1956 contre le Brésil où sa performance ne passe pas inaperçue : il marque deux buts et contribue à la belle victoire (4-2) des hommes de Walter Winterbottom.

L’ailier gauche de Sheffield est ensuite appelé pour une tournée de trois rencontres qu’effectue l’équipe d’Angleterre en Suède, en Finlande et, pour la première fois depuis la fin de la guerre, en RFA. Colin Grainger inscrit d’ailleurs un nouveau but à Berlin contre les champions du monde en titre, battus 3-1.

A Helsinki quelques jours plus tôt, durant le banquet qui suit une belle victoire (5-1) contre la sélection finlandaise, Colin Grainger est invité par ses coéquipiers à pousser une chansonnette. Ils savent qu’en plus d’être un international prometteur, Colin Grainger est un chanteur remarquable. Sa performance vocale face à ses coéquipiers ne restera pas sans lendemain.

Très vite l’impresario Len Young s’empare du phénomène. L’ailier chantant se retrouve quelques semaines plus tard sur la scène du Sheffield Empire au sein de l’orchestre américain The Hilltoppers. Il chante trois morceaux – des titres d’Al Johnson, Nat King Cole et Billy Exckstine – pour 50 £, un joli cachet à une une époque où le salaire de footballeur est limité à 20 £ par semaine. L’orchestre lui propose ensuite de l’accompagner en tournée pour 5000 £ par an, soit cinq fois son salaire de footballeur. La tentation est grande, mais notre homme est casanier et refuse la proposition.

L’attaquant de Sheffield poursuit sa carrière à Sunderland, se retrouvant malgré lui au coeur d’un scandale financier, le club pratiquant un système de rémunération occultes pour contourner le salary cap.

Blessé à la cheville lors d’une rencontre contre le Pays de Galles en novembre 1956, Grainger ne connaitra qu’une septième et dernière sélection en avril 1957 en Ecosse. Sa carrière internationale est abrégée à 24 ans alors qu’il rêvait de disputer la Coupe du Monde en Suède aux cotés de Duncan Edwards, Roger Byrne et Tommy Taylor… (1)

Du Brésil aux Beatles

Dès l’été 1957, Colin Grainger assure plusieurs récitals dans de nombreuses salles d’Angleterre. Le footballeur s’efface peu à peu derrière le chanteur. Celui-ci signe en outre une chronique musicale dans le Sport Express.

Dirigé désormais par l’impresario Joe Collins (père de l’actrice Joan Collins), Colin Grainger apparait dans l’émission de télévision After Hours sur ITV avec l’orchestre de Jack Hylton. En 1958, il signe un contrat avec le label MMV et enregistre son premier single « This I Know« / »Are You« .

On lui propose de faire une tournée en Australie avec le comédien Nat Jackley durant l’été 1960, mais Grainger doit refuser car il doit préparer la saison avec Leeds United, le club qu’il vient de rejoindre pour une saison en deuxième division. Car Grainger reste un footballeur. Il reste un an à Leeds avant de rejoindre Port Vale, puis Doncaster Rovers.

En juin 1963, lors de deux soirées à Stockport et à Manchester, Colin Grainger assure la partie des Beatles. Il interprète notamment deux nouvelles chansons qu’il a enregistrées : « Please Please Me » et « From Me to You ». Il donnera son dernier concert en 1970, à l’âge de 37 ans, alors que sa carrière de footballeur professionnel a prit fin quatre ans plus tôt.

Tant dans le foot que dans la musique, les carrières de Colin Grainger seront assez brèves en dépit d’un talent reconnu dans les deux disciplines. Colin Grainger s’est ensuite reconverti dans la vente, un vrai métier qui lui assurait des revenus plus réguliers.

En octobre 2019, Colin Grainger publie son autobiographie « The Singing Winger » disponible (en anglais) aux éditions deCoubertin books.

« J’étais beaucoup plus nerveux avant un concert qu’avant un match, expliquera l’ailier chantant. Au foot, j’étais un homme parmi onze. Dans la musique, j’étais seul face au public« .

(1) Edwards, Byrne et Taylor disparaitront dans l’accident d’avion de Munich le 6 février 1958 qui coûta la vie à plusieurs joueurs et dirigeants de Manchester United.