Cyril Knowles (Tottenham Hotspur)

L’ode à Cyril

CHANSON – « Nice one Cyril » est la chanson emblématique de Tottenham Hotpsur. Composée à partir d’un chant de tribunes qui parodiait une publicité, elle atteindra le Top 20 des charts UK.

Au début des années 1970, une publicité pour Wonderloaf Bread fait fureur à la télévision. Notamment son slogan « Nice one, Cyril« , qui remercie un boulanger du nom de Cyril pour fabriquer un bon pain.

Cockerel chorus

Le slogan est repris dans les tribunes de White Hart Lane par les supporters de Tottenham Hotspur qui l’entonnent pour célébrer Cyril Knowles, l’arrière latéral qui a consacré douze saisons au club, entre 1964 et 1976.

Le songwriter Harold Spiro, abonné à White Hart Lane, décide alors d’écrire une chanson sur les Spurs en utilisant le slogan. Il compose le morceau avec Helen Clarke et l’enregistre avec une chorale qu’il baptise The Cockerel Chrorus, et dans laquelle figure la cantatrice Jamie Phillips. C’est elle qui assure la première partie du morceau.

Le disque sort en mars 1973, à l’occasion de la finale de la League Cup que Tottenham dispute face à Norwich. Il se classe à la 43eme place des charts, puis, alors que les Spurs remportent le trophée, grimpe à la 14e place. Il recevra également un Ivor Novello Award, une des récompenses musicales les plus courues du Royaume Uni.

Harold Spiro est un compositeur comblé. En plus de cette chanson pour les Spurs, il connait en 1974 le succès avec « Long Live Love » que chante Olivia Newton-John au concours de l’Eurovision. Spiro écrira également d’autres chansons pour le foot, notamment « Here We Go » pour le club d’Everton en 1985, l’année où les Toffees sont champions d’Angleterre, finalistes de la Cup et vainqueurs de la Coupe des Coupes. Le single atteindra la quatorzième place des charts.

The Spurs Go Marchin’on

La musique est toujours très présente dans l’histoire du foot anglais, et c’est particulièrement le cas pour Tottenham Hotspur. En 1967, les joueurs eux-même avaient sorti un maxi-45-tours, « The Spurs Go Marchin’on » où Joe Kinnear, Pat Jennings, Terry Venables, Alan Mullery, Simon Templar et Jimmy Greaves reprennent des standards de la variété anglaise.

Plus tard, dans les années 1980, Glenn Hoddle et Chris Waddle secouent les charts avec leur indémodable « Diamonds Light » avant que Terry Venables, devenu entraineur, se lance dans une carrière de crooner .

Le succès de « Nice One Cyril« , lequel doit lui-même beaucoup à la publicité, fera du slogan une expression très usitée pour féliciter quelqu’un, parfois par ironie. Par la suite, le comédien Cyril Fletcher l’utilisera comme titre à son autobiographie.

Le prénom Cyril étant peu courant en Angleterre, la chanson sera rarement reprise dans les tribunes. Beaucoup plus tard, le chant reviendra en tribunes pour le Sud-Coréen Son Heung-min (« Nice one Sonny« ). Il sera également interprété en hommage à Cyrille Regis décédé en 2018.

Cyril Knowles quand à lui a mit fin à sa carrière en 1976. Fils d’un rugbyman éponyme, son frère fut également footballeur professionnel, mais sa carrière fut abrégée par ses convictions religieuses. Peter Knowles fera lui aussi l’objet d’une chanson, « God’s footballer » de Billy Bragg.