FC Metz, graoully et croix de lorraine

Metz que un club

BLASON – Le Football Club de Metz, de par sa situation géographique, a connu une histoire mouvementée : un maillot grenat, une Croix de Lorraine et un dragon local racontent cette histoire.

Si l’on en croit ce qu’on lit sur son site internet, le Football Club de Metz est le seul club d’Europe autorisé à porter un symbole politique sur son maillot. Les joueurs messins portent en effet fièrement au niveau du coeur une Croix de Lorraine. Reste toutefois à savoir ce qui définit un symbole politique.

Une histoire politique

C’est à la Libération que le club lorrain, de retour dans le championnat de France, adopta la Croix de Lorraine. Ancien symbole religieux, cette croix est devenue pendant la Seconde Guerre Mondiale l’emblème de la résistance française puis celui de la France libre. Elle est reprise par le Général de Gaulle puis par ses successeurs politiques, notamment Jacques Chirac.

metz-blason-1932

Le FC Metz a en effet, de par sa situation géographique, une histoire un peu plus géopolitique que beaucoup de clubs français. Le Cercle Athlétique Messin est fondé en 1919 et opte pour le nom de Football Club de Metz lorsqu’il passe professionnel en 1932. Il tente ensuite une fusion avec l’Association sportive messine mais celle-ci ne tiendra que deux ans.

Les Messins portent alors une tenue blanche et noire, les couleurs de la ville de Metz. Mais il s’agit aussi des couleurs de l’équipe nationale allemande, pays honni de l’entre-deux-guerres. Le FC Metz est ainsi, à chaque déplacement, conspué pour ses couleurs. Le club décide alors, en 1936, d’endosser un maillot grenat, censé rassembler les couleurs bleu et rouge de l’Association sportive messine et du Cercle athlétique messin.

La légende du Graoully

En 1940, la Moselle est annexée à l’Allemagne nazie et le FC Metz doit disputer le championnat allemand. Il est rebaptisé Fussball Verein Metz et porte une tunique bleue et noire. A la Libération, le club retrouve le championnat de France et son nom d’origine. Il reprend également la couleur grenat de son maillot, sur lequel il a brodé la Croix de Lorraine.

metz-blason-1967

En 1967, le club accède en première division et porte à sa tête un ancien champion de France de moto-cross, Carlo Molinari. Celui-ci propose au club un nouveau blason, qui associe la Croix de Lorraine à un autre symbole de la ville de Metz, le Graoully.

Le Graoully est une sorte de dragon qui selon la légende semait la terreur dans les rues de Metz. Au troisième siècle, il fut vaincu par Saint-Clément, le premier évêque de la ville. Un exploit qui symbolise la fin des religions païennes et la conversion au christianisme de la cité.

Le monstre est présent sur les armoiries de la ville et on en trouve de nombreuses sculptures dans la cité messine. Plus tard, il servira également de modèle pour la mascotte du club.

Le blason proposé par Carlo Molinari associe au grenat du maillot la couleur jaune de la pierre de Jaumont, une pierre extraite en Moselle au nord ouest de Metz.

L’exploit du Camp Nou

Quand Carlo Molinari est mis en minorité en 1978, il cède sa place à Aimé Dumartin qui décide de faire revenir le FC Metz aux couleurs noires et blanches. Mais en 1983, le club est au bord de la faillite. La municipalité renfloue les caisses et prie André Dumartin de laisser sa place à Carlo Molinari à la tête du club.

L’équipe retrouve ses couleurs grenat (il gardera le blanc et noir comme tenue de rechange). Surtout, il commence à garnir son palmarès. Il remporte la Coupe de France en 1984 et signe quelques mois plus tard le plus retentissant exploit du football français en Coupe d’Europe, en battant le FC Barcelone 4-1 sur sa pelouse du Camp Nou.

A forte dominante jaune et grenat, le blason passe au blanc et grenat en 2000. Le jaune de la pierre de Jaumont n’est pas oublié, souvent utilisé par les joueurs messins pour leur tunique de rechange.

A propos du FC Metz, du Graoully et de la Croix de Lorraine