Un pactole pour le Roi

Un pactole pour le Roi

PUB – En 1987, la Française des Jeux fait appel au roi des footballeurs pour la promotion de son nouveau jeu : le Loto Sportif.

Nous sommes en 1987 et cela fait déjà deux ans que la Française des Jeux a lancé son Loto Sportif. Après une première version un peu complexe qui proposait aux parieurs de répondre à de nébuleuses questions sur de vastes grilles, le nouveau jeu trouve sa formule en proposant une grille de 16 matches de foot où le parieur coche 1, N ou 2 selon qu’il pronostique une victoire à domicile, un match nul ou une victoire à l’extérieur.

Et puis vint Pelé

Malgré tout, le Loto Sportif tarde à vraiment décoller, ce qui chagrine les dirigeants du foot français qui voyaient en ce média une intéressante entrée d’argent. La Française des Jeux a besoin d’un ambassadeur de choix pour inciter les Français à parier sur les matches du championnat. C’est ainsi que débarque, en juillet 1988, le roi Pelé en personne.

Toujours considéré comme le meilleur footballeur de tous les temps, plus de dix ans après la fin de sa carrière, le Brésilien occupe les pages de nos magazines en brandissant le V de la victoire accoutré d’une veste de survêtement aux manches à motif Telstar.

« Jouer au Loto Sportif, c’est spormidable » assure-t-il. Avant d’ajouter « ça matche mieux comme ça ! » en tenant une sorte de ballon d’or dans une tenue de footballeur bleue et rouge (mais toutefois très neutre).

Dans le spot publicitaire de la même campagne, on voit le Brésilien se préparer comme s’il allait jouer un match. Il traverse des couloirs l’air grave et concentré avant de se retrouver dans un bar PMU où il vient valider sa grille au milieu des badauds. A voir son sourire, pas de doute, le Roi a touché le pactole.

En août 1987, Pelé se rend à Paris vêtu de son impayable veste à manches Telstar. Sur la terrasse du café « Au rendez-vous des sportifs » place Sainte Catherine, le Roi danse et jongle entouré d’une nuée de danseurs et danseuses pour les besoins de la publicité en question.