Pro Evolution Soccer 3

Pro Evolution Soccer 3 et 5, le jeu vidéo de football à son zénith

JEUX VIDÉO – La série Winning Eleven poursuit son “Evolution” lors de l’ère PS2, fournissant probablement les meilleurs jeux de vidéo de football de l’histoire, à travers ses épisodes 3 et 5. Et jusqu’à devenir le bien culturel le plus vendu en France.

PES est la simulation de football alors à la mode. On retrouve le gameplay des devanciers, tout en profitant de meilleurs graphismes et de quelques nouveautés bienvenues comme la possibilité de retarder voire annuler le une-deux: l’histoire est lancée. Le second volet suit habilement les traces, avec une proposition plus offensive, plus nerveuse. Le troisième, lui, va être une petite révolution.

Déjà, le moteur graphique a changé. Plus coloré, il présente des joueurs aux dimensions plus petites, mais aussi plus réalistes, plus belles. La frappe de balle reste certes lourde, mais moins que sur PES 2, et a aussi parfois la fâcheuse tendance à s’envoler. Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas non plus systématique et la demi-volée, par exemple, est la reine du jeu et procure un plaisir sans pareil.

Pro Evolution Soccer 3 et 5

Plus globalement, ce troisième épisode est une pièce d’orfèvre d’équilibre de jeu, de football. Le comportement et le placement des joueurs sont excellents, défendre et attaquer sont tous les deux jouissifs. Même si la série aura tendance, lors de l’ère PS2, à alterner entre opus impairs plus défensifs et pairs plus offensifs. On n’a peut-être plus vu depuis une telle synthèse entre plaisir de jeu vidéo et réalisme de simulation de football.

Le jeu a également gagné quelques licences en Serie A, mais c’est encore bien maigre. Konami starifie tout de même sa communication, avec notamment Pierluigi Collina sur la jaquette. Thierry Henry et Francesco Totti l’accompagnent sur PES 4, John Terry et Didier Drogba glissent leurs têtes pour le cinquième. Quelques licences sont grapillées ça et là, mais c’est sur le gameplay que PES continue de faire la différence.

La règle de l’avantage, tout juste introduite dans le 3 (car ne revenant pas à la faute et “laissait” juste jouer), est désormais mieux exploitée. Et heureusement, puisque le jeu est aussi plus haché, les protagonistes mettant plus volontiers le pied et faisant faute plus régulièrement. Il en va de même pour les joueurs dits prometteurs en Ligue des Masters, dont le potentiel peut devenir à terme une vraie plus-value footballistique ou financière.

Il est également possible de faire une passe non pas au coéquipier le plus proche mais au plus éloigné dans la direction souhaitée en maintenant la touche enfoncée. Aride au départ, PES 5 ressemble énormément au 3 dans l’esprit et l’équilibre, et certains le considèrent même supérieur à ce dernier; le débat entre les fans reste ouvert! Les deux moutures représentent l’aboutissement de cette génération et la progression globale de la série en particulier, et du jeu vidéo de football en général.

Pro Evolution Soccer devient alors le bien culturel le plus vendu en France. Succès confirmé et amélioré par l’épisode 6… qui contient malgré tout en substance ce qui va entraîner la traversée du désert pour la série. Le jeu fait désormais la part belle aux attaquants, aux super joueurs capables d’anéantir des défenseurs trop prompts à tomber dans la feinte et de tromper des gardiens de but sur des patates venues d’ailleurs. Le déséquilibre est bien réel, même s’il n’empêche ni le titre d’être globalement bon, ni les fidèles de s’y adonner et de prendre déjà rendez-vous sur la génération PS360 à venir avec cette licence qu’ils aiment tant. Malheureusement, PES 2008 est un vrai fiasco, aussi bien sur le plan technique que… oui, tactique, démontrant clairement que Konami n’a pas réussi la mutation nécessaire vers l’ère HD, contrairement à la transition PS1-PS2. Dans l’ombre, FIFA a préparé sa revanche et devient petit à petit le nouveau leader, avec déjà un épisode 08 marquant. La licence d’EA Sports s’améliore jusqu’à trouver sa plus belle expression avec l’itération FIFA 13.

Pro Evolution Soccer 3 et 5

To do list :