Bayern Munich 1975

Rouge de Bavière

COULEURS – Si le Bayern Munich porte fièrement le nom de sa région, il ne brandit curieusement pas les couleurs bleues de la Bavière, lui préférant le rouge et le blanc.

Le FC Bayern München a été fondé en 1900 par des sportifs issus d’un club de gymnastique de Munich. En adoptant le nom de Bayern (Bavière) apposé à celui de la ville, le club s’inscrit clairement sur le plan local et donc adopte dans un premier temps les couleurs de la région, le blanc et le bleu.

Manufacture bavaroise de moteurs

Ces couleurs sont avant tout celles de la famille de Wittelsbach, qui règne sur la Bavière depuis le XIIIe siècle. On les retrouvent sur l’emblème du club, disposées en losange comme sur le drapeau bavarois. Elles figurent également sur le logo de la Manufacture bavaroise de moteurs, ou Bayerische Motoren Werke en allemand, devenu célèbre avec ses initiales BMW. Le siège de la firme automobile a d’ailleurs été voisin du stade olympique de Munich, construit pour les jeux de 1972 avant de devenir l’antre du Bayern jusqu’en 2005.

En 1906, le FC Bayern München fusionne avec le Münchener SC et adopte les couleurs de celui-ci : le rouge et le blanc. Comme tous les clubs allemands, le Bayern garde un statut amateur et bataille principalement dans des ligues régionales. L’Allemagne n’a pas de championnat national à proprement parler, sinon en fin de saison une épreuve qui réunit les champions des principales ligues amateur dans une épreuve à élimination directe qui aboutit au titre de champion d’Allemagne.

Le Bayern remporte ainsi cette épreuve en 1932. Mais accusé d’être un « club juif » par le pouvoir nazi, il est rapidement mis au ban des compétitions nationales. Il devra attendre la fin de la guerre, et le soutien des forces américaines occupant la Bavière, pour se reconstruire.

Le premier championnat d’Allemagne digne de ce nom est organisé en 1963 mais le Bayern n’est pas invité à y prendre part. Le club bavarois n’accède à la Bundesliga que pour sa troisième édition, en 1965. Armé d’une génération de joueurs exceptionnels (Beckenbauer, Maïer, Müller…), il conquiert le titre en 1969. Entre temps, le club bavarois s’est imposé sur la scène européenne en remportant la Coupe des Vainqueurs de Coupes en 1967.

La marque aux trois bandes

Le club joue alors avec son maillot en bandes verticales rouges et blanches. Parfois on le voit avec un maillot rouge et bleu disposé en bandes verticales. Pour la finale européenne de 1967, il a évolué en maillot blanc.

La montée en puissance du Bayern se concrétise au milieu des années 1970. Le club allemand remporte trois Coupes des Clubs Champions consécutives entre 1974 et 1976. Il noue à cet occasion un partenariat avec l’équipementier Adidas. Les trois bandes symboliques apparaissent sur le maillot le long des bras. En championnat, le nom de la firme s’affiche sur la poitrine des joueurs, mais pas en Coupe d’Europe où la publicité sur le maillot est interdite. Les Bavarois disputent deux finales de C1 en maillot blanc (en 1974 contre l’Atletico Madrid et en 1976 contre Saint-Etienne), alors qu’ils portent un maillot rouge uni en 1975 face à Leeds.

Au fil des années, c’est le rouge uni qui s’impose sur le maillot et dans les esprits. Les années 1980 sont des années rouges. Les sponsors se succèdent : le constructeur de camions Magirus Deutz avec son logo en forme de Tour Eiffel, puis la maison-mère Iveco. Suivent les ordinateurs Commodore entre 1984 et 1989 puis les voitures Opel jusqu’au XXIe siècle.

Un peu de bleu auprès du rouge

Durant les années 1980, on voit réapparaître le blanc et même parfois une touche de bleu. En 1983, le Bayern apparait brièvement dans un curieux maillot jaune avec short bleu. Le short bleu est conservé lors de la finale de C1 de 1987 perdu face à Porto, mais aussi, dans les années 1990 lorsqu’Adidas impose ses trois bandes en bleu sur l’épaule gauche (à la manière de l’OM de 1993).

En 1996, le club remporte la Coupe UEFA avec un maillot à bandes verticales rouges et bleues. Son maillot de rechange est blanc avec deux bandes verticales rouge et bleue sur le coté gauche.

Ainsi le maillot du Bayern évolue au gré des époques, des modes et des circonstances : rouge uni, bandes verticales rouge et blanches, un peu de bleu bavarois de temps en temps.

C’est toujours le cas dans les années 2000 où le club est souvent présent en finale de la Ligue des Champions : En rouge uni en 2001 (victoire contre Valence), en bandes verticales rouges et blanches en 2010 (défaite contre l’Inter), en rouge uni en 2012 (défaite contre Chelsea) et 2013 (victoire contre Dortmund).

En 2014, les hommes de Josep Guardiola portent comme tenue de rechange un maillot blanc et un short marron, sensé symboliser la tenue traditionnelle de la Bavière (la Lederhose) et la fête de la Bière (l’Oktoberfest).

A propos du Bayern Munich et de ses maillots