Un après-midi de chiens


CHANSON – Le morceau “Football afternoon” (1986) du groupe punk hardcore belge Vortex résume l’histoire et l’esprit du mouvement hooligan des années 1970-80.

Rien a faire durant la semaine : quand tu n’as pas de boulot, tu n’es quasiment rien. Heureusement, samedi arrive et ton équipe joue. Prouve que tu existes ! C’est en gros le postulat du groupe punk Vortex au début de son morceau “Football afternoon” sorti en 1986 sur un split partagé avec son alter-ego No-Debt.

Le morceau résume l’esprit hooligan : on va au foot pour la baston. Le stade est un champ de bataille, on y défend son club, ses couleurs, et on impose sa loi à coups de latte.

Riots at Stamford Bridge ! Chelsea FC !
Troubles at Elland Road ! Leeds United !
Fights at Old Trafford ! Manchester United !
Murder in White Hart Lane ! Tottenham Hotspur !

Le morceau se termine par quelques “grandes dates” de l’histoire du hooliganisme : Barcelone 1973 (où les fans des Glasgow Rangers chahutent sur la Rambla), Paris 1975 (le Parc saccagé par les fans de Leeds), Saint-Etienne 1977 (ceux de Manchester United qui font bouillir le chaudron), Glasgow 1985 (?) et pour finir, en toute fin de morceau, le lugubre énoncé “Heysel : 38 morts“.

Le groupe Vortex est un groupe wallon fondé en 1981. Après le split de 1986, il participera à plusieurs compilation et sortira deux autres albums, “Le Clan des Chaotiques” et “Vive la Liberté“. Il laisse aujourd’hui le souvenir d’un groupe engagé tant dans les luttes sociales que dans la promotion du rock indépendant.

A propos de Vortex et Football Aftrnoon

Laisser un commentaire