Maillot Pays-Bas

L’Orange en seconde peau

COULEUR – Dans le monde du foot, la couleur orange est immédiatement associée à la sélection nationale des Pays-Bas. 

Lors de son tout premier match, le 30 avril 1905 à Anvers contre la Belgique (victoire 4-1), l’équipe nationale des Pays-Bas porte une chemise blanche avec une diagonale aux couleurs rouge-blanc-bleu du drapeau national.

Ce n’est qu’à son huitième match que la sélection néerlandaise porte pour la première fois un maillot orange. Ce 21 décembre 1907, à Darlington, l’équipe des Pays-Bas concède face à l’Angleterre la plus cinglante défaite de son histoire (12-2) mais décide curieusement de conserver cette couleur orange.

Même si elle n’est pas tout à fait présente sur le drapeau, l’orange est la couleur des Pays-Bas. Elle a été imposée par Guillaume 1er, prince d’Orange-Nassau et chef de file du soulèvement de 1579 qui allait conduire les Provinces-Unies à l’indépendance.

En fait, dans un premier temps, le orange figure bien sur le drapeau néerlandais aux cotés du bleu et du blanc, couleurs monarchiques traditionnelles. Mais en 1806, le orange doit passer au rouge lorsque le pays est conquis par les soldats de Napoléon 1er. L’occupation dure quatre ans mais les Pays-Bas ont depuis conservé ce drapeau bleu-blanc-rouge, des couleurs qui ont le mérite de mieux se voir en mer que le orange.

Coté Français, on a gardé de cette période la mauvaise habitude d’appeler l’ensemble du pays la Hollande, alors que cette dernière n’est qu’une région des Pays-Bas. Bonaparte n’avait rien trouvé de mieux que de débaptiser la République Batave pour lui donner le nom de Royaume de Hollande. Une confusion qui perdure deux siècles plus tard…

Maillot orange Pays-Bas

L’équipe néerlandaise n’est pas subitement apparue sur la scène du foot au début des années 1970. Dans les années d’avant la création de la Coupe du monde, la sélection orange se classait régulièrement dans le dernier carré des tournois olympiques, obtenant notamment trois médailles de bronze. Elle disputa également deux Coupes du Monde d’avant-guerre, en 1934 et 1938, et en fut éliminée dès le premier match.

Après la deuxième guerre mondiale, la sélection orange est longtemps restée endormie, à l’image de son pays traumatisé par le nazisme. Il a fallu l’émergence de l’Ajax, de Johan Cruijff et du football total pour voir le maillot orange déferler sur les gazons pour conquérir les trophées et les coeurs.

C’est avec son maillot orange que l’équipe néerlandaise dispute (et perd) deux finales de Coupes du Monde consécutives, en 1974 et 1978, à chaque fois contre le pays organisateur, la RFA et l’Argentine. C’est également en orange qu’elle perd une troisième finale mondiale, en 2010 face à une équipe d’Espagne en bleu nuit. Mais c’est en orange aussi qu’elle remporte son premier (et seul) grand titre international, l’Euro 1988.

Enregistrer