Valderama Colombie

Couleurs café

MAILLOT – Jaune, rouge ou bleu, mais aussi blanc ou orange, l’équipe de Colombie a porté de nombreuses couleurs au cours de son histoire.

Jaune, rouge et bleu forment les trois couleurs du drapeau de la Colombie, adopté en 1861, mais que son équipe nationale de football a mis longtemps à conquérir. Le football fait une entrée timide dans le pays au début du vingtième siècle et c’est seulement en 1938 qu’est formée la première sélection nationale colombienne. Le premier match est disputé le 10 février 1938 contre le Mexique (3-1). La tenue des joueurs colombiens s’inspire de l’Uruguay : maillot bleu ciel avec short et bas blancs.

En 1945, pour leur première participation à la Copa América (Championnat d’Amérique du Sud), les joueurs colombiens, tous issus du club de Junior Barranquilla, portent une tenue blanche avec une bannière aux trois couleurs du pays (jaune, bleu, rouge) sur la poitrine.

En 1957, lors de la Copa América, les Cafeteros portent un maillot bleu foncé avec un short et des bas noirs. C’est ce maillot qu’ils portent en 1962 lorsque la Colombie participe à sa première Coupe du Monde.

Colombie 1962

En 1971, l’équipe nationale colombienne adopte une tenue orange, avec une bande en diagonale qui reprend les couleurs du drapeau. C’est avec cette tenue, qui évoque celle des Pays Bas, que la sélection réalise en 1975 son meilleur parcours en Copa América en atteignant la finale. Mais comme les Néerlandais, les Colombiens perdront en finale.

Colombie 1975

En 1985, les joueurs colombiens reviennent aux couleurs du drapeau : maillot rouge, short bleu, chaussettes jaunes. L’équipe adopte alors le surnom de Tricolor. Lors de la Copa América 1987, c’est avec sa tenue de rechange, maillot jaune, short bleu, bas rouge, qu’elle termine troisième du tournoi et s’impose dans les esprits. La sélection colombienne joue pourtant essentiellement en rouge jusqu’en 1992, notamment lors de la Coupe du monde 1990 et lors des Copa América 1989 et 1991.

Colombie 1990

Mais c’est bien le jaune de 1987 qui s’imposera, dès la Copa América 1993. C’est la période dorée des Valderama, Asprilla, Rincon et Escobar, une équipe mythique qui réalise un mémorable 5-0 à Buenos Aires face à l’Argentine, puis qui participe à  la Coupe du Monde 1994 avec l’issue dramatique que l’on sait (voir le film The two Escobars).

Le maillot jaune semble définitivement adopté par l’équipe qui prend le surnom de Fiebre Amarilla (la fièvre jaune). C’est dans cette tenue qu’elle dispute la Coupe du Monde 1998, puis remporte la Copa América en 2001.

Colombie 1987

En novembre 2013, Adidas propose un maillot jaune rayé de bleu en oblique. Un design qui ne fera pas l’unanimité. La marque allemande se rattrape en ajoutant, pour le Mondial 2014 deux symboles nationaux : Le sombrero vueltiao près de l’écusson de la fédération, et le condor des Andes dans le dos sur lequel on peut lire l’inscription le hashtag #UnidosPorUnPais. Des symboles qui porteront les Cafeteros en quart de finale du mondial brésilien en 2014.