Amour, gloire et toque

Amour, gloire et toque

TELEVISION – En Colombie, la série « La selección » reprend les personnages emblématiques de l’équipe nationale des années 1990 pour une novela où se mêlent foot et fiction à l’eau de rose. Un gros succès.

Cela aurait dû être l’une des plus belles équipes de l’histoire du foot. La sélection de Colombie des années 1990 était une addition de talents dirigée par un esthète. Avec Valderrama, Higuita, Rincon et autres Asprilla, elle a disputé trois Coupes du Monde consécutives.

Mais l’équipe de Colombie n’a jamais été plus loin qu’un huitième de finale. En coulisses, les joueurs vivaient des moments difficiles, otages notamment des narco-traficants qui faisaient la loi en Colombie, dans le foot comme ailleurs. Pour avoir marqué un but contre son camp, le défenseur Andrès Escobar a été froidement assassiné en 1994.

Vingt ans plus tard, l’épopée de cette équipe fait l’objet d’une telenovela à grand succès. Lancée par la chaîne privée Caracol TV, cette série reprend très librement l’histoire en y ajoutant des complots de vestiaires et des tracas à l’eau de rose.

Carlos Valderrama, le capitaine et figure de proue de cette sélection mythique est interprété par Edgar Vittorino, un comédien qui dans un premier temps a refusé le rôle, car il estimait ne pas ressembler du tout au pibe. Mais une belle perruque blonde et un maquillage astucieux lui ont fait changé d’avis.

René Higuita, le gardien fou, est interprété par John Alex Castillo, les attaquants Faustino Asprilla et Freddy Rincon sont respectivement joués par Omar Murillo et Antonio Jimenez. On y voit aussi les personnages de l’entraîneur Francisco Maturana, des joueurs Ivan Valenciano, Hernan Gomez, Andres Escobar et, au détour d’un épisode, l’Allemand Lothar Matthaüs.