Joe Bridge 1938

Joë Bridge, l’esprit d’avant-guerre

CARTE POSTALE – A l’occasion de la Coupe du Monde 1938 est éditée une carte postale, ainsi qu’un timbre, le premier de France consacré au football. Le tout signé par l’artiste Joë Bridge.

A l’occasion de la Coupe du Monde 1938, la FFFA fait éditer une carte postale qui se démarque de l’affiche officielle du tournoi par son parti pris plus joyeux. Sur un fond vert chatoyant, on voit un gardien de but botter le ballon tandis que flottent en haut à gauche les drapeaux de la France et de la FIFA.

Cette carte postale est signé Joë Bridge, un artiste français très en vogue dans les années de l’entre-deux guerres. Son véritable nom est Jean Barrez. Né à New-York en 1886, il vient en France pour exercer ses talents, qui sont très divers : Après avoir fait quelques numéros humoristiques sur les planches des music-halls parisiens, et remporté quelques tournois d’escrime, Joë Bridge s’est consacré à l’illustration publicitaire. On lui doit les visuels de marques réputées comme le chocolat Félix Potin, les Gauloises de la Régie des Tabacs, les engrais Dior, la charcuterie Olida, les automobiles Vermorel et les fromages Graf.

Outre la carte postale de la Coupe du Monde 1938, Joë Bridge a également dessiné le timbre du tournoi. Il s’agit d’un timbre émis par l’administration des Postes le 1er juin 1938, trois jours avant que ne débute le tournoi, d’une valeur faciale de 1,75 franc. Joë Bridge y a dessiné une action de jeu où un joueur reprend le ballon de la tête face à un gardien en pleine extension. Ce dessin aurait été inspiré d’une photo prise au stade de l’Huveaune lors d’un match de l’Olympique de Marseille. Le timbre a été gravé par Degorge et imprimé en taille-douce.

C’est la première fois qu’un timbre de la Poste Française est dédié au football. Par le passé, il avait déjà été question de sport, avec les quatre timbres de 1924 pour les jeux Olympiques de Paris, et celui de 1937 pour la Coupe du Monde de ski à Chamonix.