Bilbao et le poing de Chillida

Bilbao et le poing de Chillida

AFFICHE – Dans la série des affiches du Mundial 1982 organisé en Espagne, celle de Bilbao est signée Eduardo Chillida.

De toutes les affiches jamais réalisées pour la Coupe du Monde de football, la série pour l’édition espagnole de 1982 est de loin la plus aboutie. Chacune des douze villes hôtes du tournoi a fait appel à un artiste de renom, qu’il soit peintre ou illustrateur, qu’il soit Espagnol ou non.

L’affiche de la ville de Bilbao est l’oeuvre du basque Eduardo Chillida Juantegui. Né en 1924 à San Sebastian, décédé en 2002, Chillida est principalement un sculpteur. Mais lorsqu’un événement de la taille d’une Coupe du Monde de football passe par le Pays basque, il ne pouvait laisser passer l’occasion d’y laisser son empreinte.

Son affiche pour Bilbao, monochrome et épurée, semble être un point dressé vers une sphère composé par les noms de la ville. Le geste d’un gardien de but qui dégage un ballon ? Le geste d’un militant basque qui repousse le centralisme espagnol ? Peut-être un peu des deux.

Le stade San Mamès (46.223 places) accueillera trois rencontres du premier tour de la Coupe du Monde 1982. Trois matches de l’équipe d’Angleterre, qu’elle a tous remportés respectivement contre la France (3-1), la Tchécoslovaquie (2-0) et le Koweit (1-0).