Kolar Elche 1982

Elche et les collages de Kolář

AFFICHE – Dans la série des affiches du Mundial 1982 organisé en Espagne, celle de Elche est signée Jiří Kolář. Elle associe deux oeuvres mythiques auprès d’un ballon de football.

De toutes les affiches jamais réalisées pour la Coupe du Monde de football, la série pour l’édition espagnole de 1982 est de loin la plus aboutie. Chacune des douze villes hôtes du tournoi a fait appel à un artiste de renom, qu’il soit peintre ou illustrateur, qu’il soit Espagnol ou non.

Rousseau et la dame d’Elche

L’affiche de la ville de Elche est l’oeuvre de Jiří Kolář (1914-2002). Celui-ci est un artiste tchèque qui a vécu les soubresauts politiques de son pays : Condamné à la prison en 1953 pour s’être opposé au communisme, il est en 1968 un témoin du printemps de Prague et de la répression qui suivit. Censuré dans son pays, il s’exile à Paris en 1980. Il reviendra à Prague en 1989 après la Révolution de velours.

Kolář fut un artiste qui s’exprima tant par écrit (poésie, manifestes, traductions) que dans les arts visuels, en se spécialisant dans l’art du collage. L’affiche qu’il réalise pour Elche et la Coupe du Monde 1982 en est un exemple.

La dame d'Elche

L’artiste tchèque a associé le tableau des Joueurs de foot-ball du Douanier Rousseau au buste de la Dame d’Elche, l’une des plus célèbres oeuvres de la culture ibère et symbole de la ville de Elche. Pour faire bonne mesure, il ajoute un ballon de football de type Telstar, bien que ce modèle ne soit plus celui utilisé lors de la Coupe du Monde espagnole.

Le stade Martínez-Valero à Elche (53.290 places) est le stade du match le plus prolifique de l’histoire de la Coupe du Monde qui vit la Hongrie s’imposer 10-1 contre le Salvador. Deux autres matches y ont ensuite lieu, moins riches en buts : Belgique-Salvador (1-0) et Belgique-Hongrie (1-1).