Albert Camus

« Ce que finalement je sais sur la morale… »

TEXTE – « …  et les obligations des hommes, c’est au football que je le dois ». Cette citation mythique d’Albert Camus (1913-1960) est entrée dans le panthéon du foot, bien que celui-ci en ait reconnu plusieurs versions. 

A une époque où le football était très largement méprisé dans les milieux intellectuels, Albert Camus ne cachait jamais son intérêt pour la balle ronde. Il se déclarait supporter du Racing Club de Paris et évoquait souvent ses souvenirs de gardien de but au sein du R.U.A., le Racing Universitaire d’Alger.

Lorsque Camus reçoit en 1957 le Prix Nobel de littérature, le magazine France-Football demande à l’auteur de lui rédiger un article. Faute de temps, et bien qu’il avoue que l’exercice le « tente plus que les éditoriaux politiques » (sic), il remet au magazine un texte publié quatre ans plus tôt dans le bulletin du R.U.A.


Texte publié dans le bulletin du RUA le 15 avril 1953 et dans France-Football du 17 décembre 1957.

Albert Camus (RUA)
Albert Camus (casquette), gardien de but du Racing Universitaire d’Alger dans les années 1930.